Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > Loisirs et détente pour les enfants des professionnels mobilisés

Loisirs et détente pour les enfants des professionnels mobilisés

A Méricourt, l’accueil de loisirs résonne des rires et de la bonne humeur des enfants présents au Centre social d’éducation populaire. Le temps de ces vacances scolaires, qui se terminent en fin de semaine, les enfants des professionnels mobilisés par la crise contre l’épidémie de Covid-19 sont accueillis par les agents municipaux qui ont pris le relais des enseignants.
Il faut dire, que ces mêmes agents municipaux, tous volontaires, sont, depuis le début du confinement, venus en soutien aux enseignants pour assurer un accueil périscolaire permettant d’accueillir les enfants sur une période allant de 7h00 à 19h00 afin de soulager les parents travaillant en poste.
Un soutien de solidarité envers ces professionnels (soignants, policiers, pompiers…) mené dans un partenariat Ville/ DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale).
Ainsi la Municipalité ne peut accueillir qu’un maximum de 7 enfants en même temps selon un protocole particulier, imposé par la DDCS, afin de respecter les conditions sanitaires.
« Cela se passe très bien, nous sensibilisons les enfants aux gestes barrières, qui sont malgré tout, déjà bien habitués à ces mesures de par la profession de leurs parents » explique Antoine Ternisien, responsable éducatif et pédagogique Enfance.
Les activités sont donc adaptées et à l’intérieur du Centre social, des lieux ont été créés afin d’imaginer des sorties à la piscine, dans une salle de sport, de cinéma ou tout simplement à un atelier danse, d’arts plastiques… « Tout en respectant la distanciation sociale à chaque instant et au moment de la prise des repas » insistent Emmanuelle Wrobel et Géraldine Hidous, responsables de l’animation Enfance.

Des enfants solidaires

En terrasse, les enfants sont amenés à entretenir les jardinets fleuris issus d’un précédent travail pédagogique avec les enfants des centres de loisirs et l’association des jardins partagés A Ch’bio Gardin. Pédagogie aussi appréciée fortement par les enfants autour des fourneaux des équipes des cuisines de La Cantine avec Thierry Coignon et Mathieu Hain. Ce dernier anime régulièrement un atelier culinaire avec les mômes qui prennent un réel plaisir à réaliser leur goûter ou dessert du jour.
Avec l’appui de la Cyberbase et de Majid qui ont fabriqué des visières, les enfants ont pris le temps de les customiser à leur manière pour leurs parents et les agents de la résidence Henri Hotte.
D’ailleurs pour les personnes âgées de la Résidence Henri Hotte, mais aussi pour celles de l’EHPAD L’Orange Bleue et de la maison Le Ch’ti Paradis, les jeunes ont créé des « Papillons messagers » pour envoyer des mots de soutien et de réconfort à leurs Aînés.
Encore une belle preuve méricourtoise qu’il n’y a pas d’âge pour manifester sa solidarité !
- Publié le 23/04/2020