Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > Les bénévoles des restos du cœur apportent aides et conseils

Les bénévoles des restos du cœur apportent aides et conseils

Depuis le 29 novembre, les bénévoles des restos du cœur sont sur le pont chaque mardi pour apporter soutien et réconfort aux personnes en situation difficile. Dès 8 heures le matin, ils sont entre dix et quinze, hommes et femmes, dans une parfaite mixité pour préparer la distribution du jour.


Autour de Danièle Lecubin, responsable de l’antenne locale, chacun connaît sa tâche pour disposer les conserves, les surgelés et autres denrées selon les compositions des familles. « Nous préparons des repas complets. Nous retrouvons dans le panier de la ménagère des surgelés, des conserves de légumes, des pâtes, du riz. Il y a aussi des laitages, du fromage, des yaourts, des crèmes dessert. Ainsi que des légumes et des fruits » précise Alain Durand, un bénévole. « Nous avons aussi des produits pour les bébés, du lait, des couches, des petits pots etc. » rajoute Danièle Lecubin. Mais chaque semaine, après avoir préparé près de 600 parts, tous les deux font le même constat, « même si les chiffres sont restés stables, le niveau reste élevé. Cela concerne beaucoup de personnes au RSA, des familles monoparentales, quelques retraités et de nombreux Méricourtois en quête d’emploi ». Mais les bénévoles ne se découragent pas pour autant et poursuivent leur action dans la bonne humeur. « C’est important. On travaille avec un fond musical tout en blaguant même avec les bénéficiaires. C’est fondamental de recevoir les gens avec le sourire ». Le contact est une priorité pour l’équipe de l’antenne méricourtoise et les sorties culturelles permettent de mettre à profit cet objectif comme la récente visite panoramique de Douai qui a précédé l’arbre de noël. « Les restos, ce n’est pas seulement de la distribution alimentaire. On apprend aussi à se connaître et à partager des moments de plaisir. Il y a aussi l’aide à la personne. Parfois, lors des inscriptions, cela arrive que l’on donne quelques conseils pour orienter la personne dans certaines démarches administratives pour le RSA, l’électricité etc. ». Et puis, les bénévoles savent qu’ils peuvent compter sur le soutien des méricourtois, comme les écoliers et collégiens qui ont encore prouvé leur générosité lors de l’action élève du mois dernier. Tout comme le geste de solidarité habituel que la population ne manquera pas d’insuffler lors de la collecte nationale au début du mois de mars. Un mois qui va sonner la fin des restos, le 22 exactement, avec peut être une distribution supplémentaire. Et si les Restos du cœur bouclent une 26e campagne, les bénévoles sont bien conscients qu’il reste encore beaucoup à faire pour aider les gens en difficulté.