Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > La médiathèque de l’espace La Gare a enregistré sa 1000e adhérente

La médiathèque de l’espace La Gare a enregistré sa 1000e adhérente

Jeudi 1er mars après-midi, grand moment pour la médiathèque de l’espace culturel La Gare : on a franchi le cap, très symbolique, des mille adhérents. En seulement trois mois d’existence, l’équipement, a donc explosé ses objectifs et enregistré plus de 13000 prêts en tous genres…
Jeudi, 15 heures 02, Cyril Titz, le directeur de la médiathèque est heureux de remettre la millième carte d’adhésion de l’espace culturel La Gare. Et de rappeler que « le 22 novembre, on ouvrait avec une attente à long terme de 1800 inscrits, ce qui représente environ 15% de la population de Méricourt. En 3 mois, nous avons atteint mille inscrits, nous sommes largement au dessus de nos objectifs » sourit Cyril Titz.

2000 adhérents avant l’été


« Aujourd’hui, nous enregistrons plus de 13000 prêts. Ça confirme bien qu’il y avait une véritable attente au niveau du public ». Prochain objectif du directeur : « passer la barre des 2000 adhérents avant l’été ».
Quand à l’heureuse millième ? Elle s’appelle Malika Berrabah. Venue avec ses quatre enfants âgés de 5 à 12 ans, elle est agréablement surprise d’être la millième adhérente de la médiathèque. « Mes enfants sont inscrits depuis l’ouverture et cela leur fait plaisir de venir régulièrement. Ils m’ont poussée aujourd’hui et voilà. Millième ! » s’étonne encore cette passionnée par la lecture d’histoires vraies. « Je bouquine tout ce qui est histoires vraies, faits divers etc. J’ai cherché et je suis tombée sur les erreurs judiciaires ». Ses enfants, c’est aussi par la lecture qu’ils sont attirés. « Et un peu pour l’ordinateur, mais ils en ont un à la maison. Avant, nous allions à la bibliothèque du centre et j’achetais de temps en temps des livres pour moi. Le mercredi, Valérie leur lisait des histoires, mais moi je n’avais pas la possibilité d’aller ailleurs, avec quatre enfants on ne peut pas se permettre ». Maintenant, avec cet équipement dans la commune, Malika Berrabah peut rester avec ses enfants et s’adonner à son loisir favori qu’est la lecture.

Un lieu de vie ouvert et convivial

Car la médiathèque est un endroit où l’on peut faire des recherches, lire un journal, emprunter des livres, des magazines, des cd, des dvd etc. « Mais il ne s’agit pas seulement d’informer le lecteur. Il faut rendre le citoyen autonome face à l’information, lui donner les clefs pour s’orienter et comprendre le monde dans lequel il vit. L’aider à évoluer dans l’apprentissage de la langue et de l’écrit » poursuit Cyril Titz. Un espace culturel est avant tout un lieu de vie, de convivialité et de rencontres, ouvert pour tout le monde et pas seulement pour ceux qui savent lire car il y a aussi des expositions, des ateliers et des spectacles, des endroits où l’on peut découvrir l’objet livre ou écouter de la musique, faire partager sa culture et ses coups de cœur.

« Les enfants ont envie de venir »

Un outil pour permettre à tous d’accéder aux loisirs et à l’information en tout genre. « L’ouverture de La Gare, c’est super parce qu’avant, les enfants n’avaient qu’une petite bibliothèque et maintenant ils ont un grand espace. Ils sont bien et ils ont envie de venir. Et au niveau du coût, ce n’est pas cher, 2 euros pour un enfant et 5 euros pour un adulte, c’est accessible à tout le monde » termine Malika Berrabah.
Espace culturel et public La gare, Eco-quartier du 4/5 sud, rue de la Gare à Méricourt. Heures d’ouverture : Mardi de 14h à 19h, mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, jeudi de 14h à 18h, vendredi de 10h à 18h et samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h.

La médiathèque en chiffres

- 18000 livres
- 2000 cd
- 600 dvd
- 60 magazines
- 10 quotidiens
- 10 ordinateurs à disposition du public
- 6 personnes qui composent l’équipe et animent la structure
- 28 heures d’ouverture hebdomadaire