Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > La 1ère tranche de réhabilitation des logements miniers bientôt (...)

La 1ère tranche de réhabilitation des logements miniers bientôt terminée

Lancé depuis deux ans par un premier travail de concertation et de réflexion avec les habitants sur la cité du Parc de la Croisette, le projet ERBM poursuit son chemin avec 70 maisons déjà rénovées et 18 en cours sur les 118 de cette première phase.
En présence de Hamed Hafnaoui, responsable réhabilitation et renouvellement de l’habitat et son équipe de SIA Habitat, ce mardi 29 septembre, une délégation municipale, emmenée par Pierre Boufflers, adjoint en charge de la politique du logement, était sur les lieux de ce vaste chantier.
Ce programme de rénovation est piloté avec la CALL, la mairie de Méricourt, le bailleur social SIA Habitat et financé en partie par ces instances et l’ERBM (Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier) qui permet de rénover pour une meilleure isolation thermique et un confort de vie l’ensemble des cités minières du Bassin minier.
Les travaux avancent bien avec une fin de chantier prévue pour le printemps 2021 et le constat est positif sur les bienfaits de ce type de rénovation effectué. « Nous sommes sur des logements qui gagnent désormais en confort avec le remplacement de l’ensemble des huisseries fenêtres et portes en pvc, la réfection totale de l’électricité, de la plomberie, du système de chauffage et de l’isolation intérieure et extérieure. L’équivalent de 70 000 euros sont dépensés par logement pour les 118 de la cité avec un confort certain et un gain mensuel de 40% sur la facture énergétique pour le locataire. Ce qui représente pour une famille, une économie d’environ 500 € par an de gagné en pouvoir d’achat direct » se félicite Pierre Boufflers.
Dès le mois de janvier, débutera la création de tous les espaces extérieurs (places de stationnement, haies, clôtures, cheminements d’accès aux logements etc.) pour ces 118 logements et la seconde tranche concernant 258 logements commencera du côté de la rue de Vimy à l’automne 2021.
Pierre Boufflers était aussi satisfait de l’intervention de deux sociétés d’insertion pour la préparation aux travaux, les aides au déménagement et les nettoyages de logements après chantier. « C’est donc de l’emploi local, de la formation et de l’insertion pour nos concitoyens ».
- Publié le 01/10/2020

Rechercher


AGENDA