Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > L’amour de Stéphania et Casimir Skiba étincelant comme le diamant

L’amour de Stéphania et Casimir Skiba étincelant comme le diamant

Unis le 12 avril 1952 par Henri Hotte, Stéphania et Casimir Skiba ont de nouveau franchi les portes de l’hôtel de ville pour célébrer leurs noces de diamant.

Marianne Lenne, adjointe aux seniors, les a accueillis avant de retracer leur parcours qui a commencé un certain 28 janvier 1934 pour Stéphania Swit. Née à Méricourt dans une famille de mineur, elle quitte l’école à 14 ans. « Pour entrer en école ménagère. Quatre mois plus tard, je suis partie travailler en usine chez Lepoutre à Roubaix » se souvient fort bien Stéphania. Une fois mariée, elle endosse une des plus belles professions, celle de maman.
Casimir SKIBA, lui est né le 23 février 1927 à Jablonowo en Pologne. Issu également d’une famille de mineur, la vie ne fut pas toujours facile. « J’ai quitté l’école à l’âge de 13 ans pour travailler. Comme galibot durant deux ans à la fosse du 4/5 Sud avant d’être mineur de fond » raconte Casimir. Il exercera ce dur métier jusque ses 50 ans.
Se sentant encore jeune, il reprend un travail dans une scierie à Eleu pendant trois années avant de terminer comme livreur de pain pour une boulangerie avant de se décider à prendre sa retraite. Toutes ces années de travail lui valent d’être titulaire de la médaille du travail argent et or.

Mais revenons en 1950, année de leur rencontre. Au dancing chez Janko à Fouquières. « Stéphania était avec une amie. On ne se connaissait pas, mais je l’avais repérée » en sourit encore Casimir. Quelques danses plus tard, ce fut le coup de foudre. Nos deux tourtereaux ne se quittent plus et décident même de se passer la bague aux doigts. C’est chose faite le 12 avril 1952. Au début de mariage, le couple réside durant un mois chez la maman de Stéphania avant de partir vivre en double ménage chez les parents de Casimir, rue de Vimy. Une maison qu’ils occupent encore aujourd’hui. « Cela fait donc 83 ans que vous vivez dans ce logement, monsieur Skiba » révèle l’adjointe. « Dans un quartier où vous vous plaisez beaucoup ». Mais entre temps, Stéphania et Casimir ont fondé une famille. Un moment important dans leur vie avec la naissance de leurs enfants. Tout d’abord Michèle en 1953, Anne-Marie en 1954, Jacqueline en 1958, Gérard en 1962, Karine en 1969 et Angélique en 1973. Une belle famille pour Stéphania qui, en mettant au monde son dernier enfant le 12 décembre 1973, devenait une jeune mamie 10 jours plus tard. « Votre fille et votre petite-fille ont grandi ensemble ». Depuis le cercle familial s’est agrandi. Stéphania et Casimir sont ravis aujourd’hui d’avoir autour d’eux 14 petits-enfants, ainsi que Nicolas, Alexis, Eden, Chloé, Julie et Lucy, leurs six arrières petits-enfants.
Enfin, si Casimir aimait aller à la pêche et jouer aux boules alors que Stéphania se passionnait plus pour la couture, le crochet et l’entretien de sa maison, aujourd’hui, tous les deux partagent une même passion pour les mots mêlés.