Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > Hommage aux mineurs et pompiers pour la Sainte-Barbe

Hommage aux mineurs et pompiers pour la Sainte-Barbe

Ce vendredi 4 décembre, les mineurs et les pompiers de la commune ont été mis à l’honneur pour cette fête de la Sainte-Barbe. Une fête un peu particulière en raison du contexte actuel lié au Covid-19. En fin de journée et au rond-point des droits des enfants, des gerbes ont été déposées à la mémoire des mineurs disparus.
La crise sanitaire nous bouscule tous profondément, individuellement et collectivement. Elle bouscule également cette fin d’année et son flot de manifestations festives qui devait être programmé. Néanmoins, les élus s’efforcent de maintenir un accompagnement de ses citoyens et de préserver les liens de solidarité.
Dans ce contexte, mineurs et pompiers n’ont pas été oubliés pour cette fête de la Sainte-Barbe et plusieurs rendez-vous ont marqué cette journée du 4 décembre avec de multiples équipes de la Municipalité sur le terrain qui sont allées à la rencontre des anciens mineurs pour leur remettre un colis (issu des producteurs locaux) à leur domicile.
Les anciens pompiers volontaires de la Ville ont été reçus en mairie et à la résidence Henri Hotte, nos Aînés ont bénéficié d’un goûter de la Sainte-Barbe avec des chocolats en cadeau.
Il va sans dire que toutes ces manifestations ont été organisées dans le total respect des consignes sanitaires.
En fin de journée, Jérôme Fleurant, adjoint au maire et Christophe Laour, conseiller municipal ont déposé une gerbe au pied de la stèle dominée par la réplique du chevalement du 4/5 sud. Après une minute de recueillement en hommage aux mineurs et pompiers disparus, Marianne Lenne, adjointe au maire, rappelait que, malgré les conditions actuelles, « ce qui nous importe aujourd’hui, c’est bien de célébrer ensemble la patronne de nos mineurs et de nos pompiers. Rassemblées toutes les deux sous le signe du feu et de la solidarité, ces corporations représentent l’image du devoir accompli. Malgré le danger, ces femmes et ces hommes n’ont jamais failli ... ». Et l’adjointe de conclure : « Alors, s’il n’y a pas cette année de grands rassemblements festifs, je sais que l’esprit de la Sainte-Barbe demeure car c’est le moment de se souvenir, de ce que l’on doit à nos soldats du feu et à la grande famille des mineurs ».
- Publié le 04/12/2020

Rechercher