Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > Des jeux pour les enfants sur fond de solidarité avec le Secours (...)

Des jeux pour les enfants sur fond de solidarité avec le Secours Catholique

L’antenne locale du Secours Catholique a organisé sa kermesse annuelle à la salle Aimé Lambert. Un après-midi jeux pour petits et grands afin de soutenir les familles en difficulté.
Dès 14 heures, tout était prêt du côté des organisateurs qui attendaient pas moins de 200 enfants sur l’après-midi. Des jeux de chamboule tout, de loterie et bien d’autres étaient proposés ainsi qu’une initiation aux échecs pour ceux qui avaient envie de faire travailler leurs méninges. « On organise cet après-midi récréatif pour les enfants avec un goûter offert grâce à l’aide du FPH (fonds de participation des habitants) » explique Véronique Allart, responsable locale du Secours catholique. « Tous les fonds récoltés iront à Arras pour venir en aide aux familles en difficulté. Au sein du comité local, on aide malheureusement de plus en plus de familles, mais aussi des personnes seules, âgées ainsi que des personnes qui travaillent avec des salaires trop faibles. Ils ont plus de dépenses que de revenus ».

Les aides du Secours catholique sont financières pour payer des factures d’eau, d’électricité, de gaz. « Mais on a déjà aidé à financer des permis, des scooters, pour des personnes qui ont un projet d’emploi ». Plus de 200 familles ont reçu un coup de pouce du Secours catholique pour les aider à vivre dignement. « En 2011, nous sommes sur 12 000 euros d’aides financières avant coupures pour permettre aux gens de bénéficier des énergies indispensables (eau, électricité, gaz...), sur les loyers etc. » rajoute Pierre Leleu, bénévole référent au Secours catholique pour le secteur de Lens-Liévin-Hénin-Carvin et qui regroupe 20 équipes. Le Secours catholique ne fait plus d’aide alimentaire comme les associations caritatives. « Nous aidons sous forme de chèque-service d’une valeur de 10 euros et on peut en donner un, deux ou trois selon la nécessité. Les personnes vont faire leur course dans les magasins pour se nourrir mais ils n’ont pas le droit d’acheter de produits pour les chiens, ni d’alcool ».
L’antenne locale du Secours catholique travaille en partenariat avec le CCAS. Toutes les aides sont étudiées sur dossiers. « Nous travaillons dans l’urgence. Par exemple pour une coupure qui intervient on va donner les 10 ou 15% qu’il faut sur la somme pour monter le dossier FSE (fonds de solidarité énergie) ou le FSL pour le logement. C’est toujours sur dossier, on ne peut pas donner systématiquement une aide » informe Pierre Leleu avant de conclure : « L’argent ne vient pas du ciel, c’est grâce aux donateurs, à ces petites kermesses comme aujourd’hui qui sont organisées dans les antennes locales que l’on peut soutenir ceux qui en ont besoin ».
- Permanences du Secours catholique : le mercredi de 14h30 à 16h30 à la salle Sueur et un groupe convivial le lundi de 14h à 16h30 à la maison de la solidarité.

Rechercher


AGENDA