Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > 112 Jeunes employés par la Ville durant l’été

112 Jeunes employés par la Ville durant l’été

Jobs étudiants, jobs d’été..., les processus d’emplois mis en place par la municipalité se sont multipliés, au cours de l’année, pour venir en aide aux jeunes méricourtois. C’est pourquoi, Jérôme Fleurant, adjoint au sport et à l’emploi, préfère les appeler désormais, Jobs jeunes. Cet été, pas moins de 36 Méricourtois ont bénéficié de cette offre organisée sur deux sessions, sans compter les 70 animateurs que la Ville a embauché pour ses Centres de loisirs.
« Nous avons élargi ce processus de Jobs jeunes depuis la crise sanitaire avec la volonté municipale de les mettre en avant et surtout les aider » affirme l’élu.
Ces emplois permettent aux étudiants de poursuivre leurs études, cela peut être aussi un coup de pouce pour passer le permis de conduire etc.
A chaque vacances, la Ville essaie de mettre en place des jobs pour les jeunes. En juin, ce sont 6 étudiants qui en ont bénéficié en combinant études et travail.
« En juillet et août nous sommes plus ciblés sur des jeunes lycéens avec des étudiants également mais qui ne sont pas titulaires du BAFA, parce que pour ces derniers, on les dirige vers l’animation pour nos centres de loisirs » détaille Jérôme Fleurant.

Trois chantiers ouverts

Ces jobs sont réservés aux Méricourtois à partir de 17 ans et souvent la première motivation du travail d’été est de mettre de l’argent de côté pour préparer l’année scolaire suivante, obtenir son permis ou simplement financer ses vacances.
Pour cette saison, la municipalité a recruté deux fois 20 personnes. 17 jeunes ont été retenus sur la première session et 19 sur la seconde. « La raison, c’est que certains jeunes ont trouvé entretemps un emploi pour deux mois dans les secteurs de la logistique et de la restauration ».
Afin de respecter les gestes barrières, trois chantiers ont été ouverts pour diviser les groupes. Le premier se situe à l’école élémentaire Albert Jacquard où la ville s’était engagée sur trois ans pour rénover l’établissement. Pour clore ce projet, tous les travaux de peinture sur le dernier bâtiment ont été effectués par les jeunes en jobs d’été.

Des Jobs utiles

La particularité de ce chantier aura été de réunir les Jobs jeunes, les stagiaires du chantier permanent et les agents municipaux. Tout un travail d’équipe avec ces jeunes méricourtois qui viennent en soutien au personnel des services techniques dans un partage des savoirs et des connaissances des différents métiers du bâtiment. « Un plus aussi pour permettre de terminer le chantier et livrer une école fonctionnelle dès la rentrée de septembre. Il nous fallait justement toutes ces forces réunies. Ce sont donc des Jobs jeunes, mais des jobs utiles ».
D’autres travaillent à la Maison des jeunes sur des travaux de peinture et de réaménagement et une dernière équipe a oeuvré à la rénovation d’appartements de la Résidence Henri Hotte avec à la clé, une belle rencontre intergénérationnelle avec les résidents.
« Deux autres chantiers verront aussi le jour en août avec la création de fresques au Parc Léandre Létoquart (palissades à l’entrée) et près de l’école Mermoz au parc du Marquenterre » annonce encore l’adjoint avant de dévoiler, même si il est un peu tôt pour le dire, « qu’il y aura certainement d’autres sessions Jobs jeunes vers la fin de l’année. Notre volonté, c’est de poursuivre ces actions d’aides envers notre jeunesse ».
- Publié le 29/07/2021

Rechercher


AGENDA