Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Les enfants ont suivi le parcours de leurs grains de maïs

Les enfants ont suivi le parcours de leurs grains de maïs

Depuis mars, les services municipaux de l’éducation et de l’environnement ont porté ensemble et avec pour partenaires les enseignants, un projet sur le développement durable destiné aux écoliers. Autour du maïs, souvent apprécié par les enfants en pop-corn ou cru en salade, des travaux pédagogiques et pratiques sur le terrain ont attisé leur curiosité.
« L’idée était de semer pour ensuite planter le maïs et le récolter. Mais aussi réfléchir à ce que l’on pouvait en faire » explique Gérald Bruneau responsable du service environnement. « Comme nous sommes dans une démarche de ville-jardin, il a été imaginé de cultiver un espace détente sous forme d’un labyrinthe de maïs ».
Tout avait commencé en mars. Les enfants des écoles primaires participantes de la commune et ceux de l’accompagnement à la scolarité, soit plus de 1500 jardiniers en herbe, ont à l’époque semé chacun trois graines de maïs avant d’élever ces jeunes pousses en classe.
Une activité motivante pour les élèves qui, deux mois plus tard lors de la fête du 1er mai, ont plantés avec leurs parents leurs jeunes plants pour former le futur labyrinthe. Ce dernier, implanté sur l’arboretum et dessiné par des jeunes de l’école Pasteur, a reçu des visites régulières de la part des écoliers observant l’évolution de leurs cultures.
« Durant cette période, les enseignants ont axé leurs cours sur la végétation et de notre côté, nous avons expliqué aux scolaires ce que pouvait devenir le maïs, ses différentes transformations possibles » relatent Nathalie Dalfino et Nadège Serville du service éducation de la ville. « Si le maïs reste peu cultivé dans les jardins, c’est pourtant un aliment riche en glucides, vitamines et minéraux. Il ne faut pas le voir qu’en boîte pour une salade, mais aussi sous forme de pop-corn et autres ». On l’utilise aussi pour le corn-flakes, l’huile de maïs, certains alcools et bien d’autres produits de tous les jours.
Pour clore le projet après cette découverte végétale, les enfants ont été invités à la projection du documentaire « Guerre et Paix dans le potager ».
Exceptionnellement, ils ont été autorisés, comme au cinéma, à déguster dans l’auditorium de l’espace culturel La Gare, un cornet de pop-corn fabriqué en direct sous leurs yeux avec le fruit de leur récolte.
- Publié le 2/12/2015

Rechercher


AGENDA