Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Voeux de la municipalité 2018

Voeux de la municipalité 2018

Un restaurant municipal qui pousse et une épicerie de la solidarité prête à ouvrir au printemps, voilà les deux gros chantiers en passe d’aboutir cette année. Ils ont été évoqués, lors des vœux à la population, par le maire, Bernard Baude entre citations de Nelson Mandela et de Louis Aragon, entre coups de gueule contre le capitalisme et les mesures gouvernementales et surtout avec incitations au bonheur.
Cette année encore, la cérémonie de début d’année est l’occasion de mettre les habitants à l’honneur. Et cela commençait dès l’entrée avec les toiles réalisées par les élèves des écoles, les aînés de la résidence Henri Hotte et diverses associations dans le cadre des expositions « Tous poètes » et « La poésie est dans la rue ». Tout proche, douze panneaux photos relataient les pricipaux événements de l’année écoulée alors que les enfants s’attardaient aux ateliers de maquillage, de sculptures de ballons et de magie.
L’esprit de fête déjà bien présent dans le hall de l’Espace Ladoumègue, se poursuivait dans la grande salle où les tables rondes étaient vite prises d’assaut.
Depuis l’estrade Bernard Baude a souhaité, à tous, « une bonne année avec une farouche envie de bonheur ». Mais impossible pour le maire de ne pas pointer du doigt les mesures gouvernementales et ses conséquences locales en égrainant la perte des cartes d’identité, la coupe dans les contrats aidés, la baisse des APL…, et la fermeture du service pneumologie au centre hospitalier de Lens, « une attaque sur la santé dans notre secteur comme jamais ».
Ensuite, Bernard Baude repartait sur une note positive, une note d’espoir au travers des aventures collectives, des grands projets construits en concertation avec les habitants et qui vont marquer 2018.
À commencer par ce « chantier extraordinaire » qui prend forme aux abords de l’écoquartier du 4/5 sud. « Un bâtiment qui abritera le restaurant municipal où l’on pourra faire à manger sur place pour les enfants et une salle de 40 places pour permettre aux aînés de rompre l’isolement, mais aussi le centre social d’éducation populaire revisité avec son agora pour échanger ».
Autre projet important, celui de l’épicerie de la solidarité qui devrait ouvrir au printemps en lieu et place de l’ancienne caserne des pompiers. Autant de promesses de bonheur à partager.
- Publié le 8/01/2018

Les bénévoles à l’honneur

Méricourt compte 21 clubs sportifs, soit près de 1 500 licenciés et 500 adhérents au service des sports. il a donc été décidé, cette année, de mettre à l’honneur leurs président(e)s et, à travers eux, l’ensemble des bénévoles. L’occasion pour les élus de saluer tous ces acteurs de l’ombre qui œuvrent dans l’ensemble des associations, des clubs et dans les nombreux ateliers de la commune.
Sans oublier « le travail remarquable des quatre associations caritatives : les Restos du Cœur, la Croix-Rouge, le Secours Catholique et le Secours Populaire. Ainsi que l’action en faveur de la lutte contre la mucoviscidose portée, pendant 26 ans par Marcel Humez qui a récolté plus de 400 000 euros au profit de l’association et qui a récemment passé la main à Nicole Beauchamp ».