Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Village des droits des enfants

Village des droits des enfants

Le 20 novembre 1989, l’ONU (Organisation des Nations Unies) ratifiait la convention internationale des droits des enfants. Une fois de plus, une fois encore, la ville s’est engagée sur le sujet, même si c’est au quotidien qu’elle mène les actions en faveur des enfants.

Durant une semaine, c’est tout un programme qui s’est déroulé avec des spectacles à vivre en famille et des rendez-vous avec les écoles et le monde associatif, le tout sur le tempo de l’éducatif, de la magie et de la détente.
Entre deux averses, ce sont des CM1 de l’école Curie qui se sont associés au collectif du projet « Si on faisait un bout de chemin ensemble » pour une plantation d’arbres sur le chemin du Bossu, reliant leur école, le collège et l’espace sportif vers l’Ehpad et le rond-point des droits des enfants. Tout un symbole.
Et puis il y a ce village itinérant qui revient chaque année avec sa cinquantaine d’ateliers ludiques sur les droits des enfants. Un village bouillonnant d’activités et de vitalité qui avait ouvert ses portes à tous publics le mercredi avant de se consacrer les jeudi et vendredi aux écoliers.
Le village présentait des ateliers plus pertinents, attractifs et colorés pour permettre aux enfants de découvrir leurs droits sur la santé, le logement, l’éducation etc. Comme Camille, Laura, Mathilde et Alexia qui ont apprécié le moment. « C’est bien, on s’amuse, on apprend et en plus on nous laisse un peu libre. On s’aperçoit que tous les enfants dans le monde n’ont pas notre liberté, nos droits. C’est dommage ». Et les quatre copines de CM2 étaient ensuite attirées par les insectes exotiques. Un nouveau stand présenté par Arnaud Bauduin, éleveur et qui expliquait aux enfants que si une araignée possède huit pattes, en revanche un insecte n’en dispose que de six. « J’ai apporté des mantes exotiques, des phasmes bâton et feuille qui se fondent dans l’environnement pour assurer leur survie. Je présente aussi des blattes, des punaises, des mille-pattes… Les enfants sont très intéressés, surpris et surtout émerveillés ».
Beaucoup de découvertes sur ce village bien organisé et avec des activités variées selon Camille Guilbert venue avec ses bambins de moyenne section de l’école Cosette et rencontrée sur l’espace ludique réservé aux maternelles. « En classe, on va parler de ce qu’ils ont vécu aujourd’hui. Ce sera un travail sur la mémorisation et le langage ».
Si le village des droits des enfants permet de développer l’éducatif tout en s’amusant, il ne pourrait avoir lieu sans le bénévolat. D’ailleurs, lors de l’inauguration, le maire Bernard Baude avait tiré un grand coup de chapeau à tous les bénévoles qui s’investissent sur le site. Plus d’une centaine, heureux d’accueillir les mômes sur les activités. « Bien souvent au quotidien, on dit aux enfants ’’t’as pas le droit de faire ci ou ça’’. Mais tout compte fait, ils ont des droits, que ce soit sur la santé, les vacances etc. » affirme en chœur Alice (5 enfants), Laura (3 enfants) et Isabelle (3 enfants) du groupe Côté Parents et qui animent les ateliers. « Ils ont aussi des devoirs comme le respect, la tolérance…, des choses qu’on leur inculque chaque jour. Mais les enfants, ils ont surtout le droit d’être aimés ». Et là, c’est le cœur des mamans qui parle.

Rechercher


AGENDA