Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Une fête des travailleurs festive, engagée et revendicative

Une fête des travailleurs festive, engagée et revendicative

Six baptêmes républicains officiés par Maryse Blaise et Alexandre D’Andréa, adjoints au maire et 53 médailles du travail décernées, en présence du maire Bernard Baude et Marianne Lenne adjointe, ont ouvert la matinée du premier Mai.
Un premier Mai, musical et engagé, s’est ensuite poursuivi dans les rues avec l’harmonie municipale et la Compagnie Jolie Môme. L’occasion de souhaiter, en chansons, une belle fête à tous les travailleurs !
La population et les associations locales se sont mobilisées pour former le défilé qui a conduit les Méricourtois jusque l’Espace culturel et public La Gare. Bernard Baude était heureux d’y accueillir les habitants sur le parvis ainsi que les artistes de la compagnie Jolie Môme. Ils furent parmi les premiers à investir l’auditorium en 2011. Sept ans plus tard et toujours en chansons, la troupe évoque les luttes, l’espoir, la révolte mais aussi la solidarité. Leur spectacle, chanté sur des airs de barricades, milite toujours pour l’égalité et les artistes ne lâcheront rien, « toujours mobilisés, jamais découragés, contre vents et marées… ». Ces intermittents du spectacle chantent tous ensemble contre la précarité, tous ensemble pour la solidarité.
En ce mardi 1er mai, à Méricourt, il résonnait des airs revendicatifs, « C’est dans la rue qu’ça s’passe, c’est pas dans les salons qu’on obtiendra satisfaction. Il faut lutter, s’organiser, se révolter… ». Le message est passé.
- Publié le 02/05/2018

Rechercher