Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Une bourse communautaire pour 21 étudiants du territoire

Une bourse communautaire pour 21 étudiants du territoire

Depuis 2005, les élus de la CommunAupôle de Lens-Liévin attribuent des bourses communautaires aux étudiants de 3e cycle. Pour l’année 2013-2014, c’est à La Gare de Méricourt que les conventions ont été signées.
Cette année, sur une quarantaine de demandes, 22 dossiers ont été présentés selon les conditions requises et obligatoires, devant être remplies par les candidats. 21 d’entre-eux ont été acceptés. Les conventions relatives à l’octroi de ces aides financières (1000, 2000 et 2500 euros), pour une enveloppe globale de 39 000 euros, à des jeunes de l’agglomération ont été signées en présence de Sylvain Robert et Bernard Baude vice-présidents de la CALL, d’Alain Lottin président honoraire des universités de Lille III et de l’Artois, Alain Dubrulle ancien président des universités de Lille I et littoral et Pierre Louis ancien directeur de Lille I et de l’UIFM et membres de la commission mixte paritaire attribuant les bourses.
« Dans cette commission, on essaie d’aider les étudiants et les familles. On y remarque de très beau parcours. Les études doivent être un accès possible pour tous, c’est un droit fondamental à l’aube du XXI siècle sur une puissance comme la France qui est la 5e puissance mondiale. Mais, nous sommes malgré tout obligé dans des agglomérations et des communes qui n’ont pas beaucoup de moyens de se mobiliser » soulignait Bernard Baude dans son mot d’accueil sur sa commune. « On a besoin de matière grise et c’est important que nous ayons des jeunes dans notre bassin qui relèvent le défi d’études très qualifiantes ».
Et Sylvain Robert au nom des élus de la CALL rappelait le pari lancé il y a quelques années avec la création de l’université d’Artois. « Et depuis plus de 10 ans avec l’Agglo en instaurant ces bourses pour accompagner dans leurs études ces jeunes. Ils ont des parcours remarquables mais ne sont pas dans les critères nationaux. C’est donc une volonté politique forte de pouvoir mettre des moyens, peut être limités, mais au final c’est tout de même un peu plus de 350 000 euros qui ont été attribués pour des étudiants depuis le début ». Il s’adressait ensuite aux lauréats qui sont aussi les représentants du territoire. « C’est important pour nous, car on cherche dans les débouchés économiques les filières d’excellence parce que demain, c’est ce qui nous permettra de pouvoir avoir l’emploi sur notre secteur. Comme d’autres territoires sur l’ensemble du pays, on a des besoins pour notre population, pour notre jeunesse. Et avec le peu de moyens que nous avons, on essaie de fédérer les énergies ».
Cette bourse communautaire est une aide financière qui est très appréciable puisqu’elle permet à des étudiants de pouvoir décrocher leurs diplômes et aller jusqu’au bout de leurs souhaits, de leurs rêves.
« Une somme qui n’est pas négligeable et qui va notamment servir à payer mes droits d’entrée ainsi que l’achat d’ouvrages pour effectuer l’essentiel de mes recherches. Je vais pouvoir me constituer une belle bibliothèque pour travailler correctement et préparer une thèse qui tend à réfléchir en fait, les rapports entre la mémoire du territoire et la fonction des artistes sur ce territoire avec cette mémoire. Je m’estime très heureux d’avoir obtenu cette bourse » déclarait Pierre Rogez, en doctorat d’arts du spectacle rattaché au laboratoire d’université d’Artois, l’un des 21 lauréats à avoir obtenu une bourse communautaire pour cette année.

Les bourses communautaires : Comment ça marche

Pour faire une demande de bourse communautaire, l’étudiant doit respecter les trois premières règles qui sont : être inscrit en master 2 ou doctorat, avoir fait sa scolarité primaire et secondaire sur le territoire de la communauté d’agglo des 36 communes ou avoir ses parents qui y demeurent encore et ne pas être boursier du CROUS ou de tout autre organisme.
Pour faire sa demande, une note d’information paraît une première fois dans le journal de la CALL (L’info de l’Agglo) en juin avec une rediffusion en septembre. Les étudiants intéressés prennent contact avec le service concerné et si les trois premiers critères (détaillés ci-dessus) sont bien respectés, une liste de pièces justificatives est ensuite à fournir pour la mi-octobre afin de constituer le dossier. Pour l’année universitaire 2014/2015, les pièces seront à retourner pour le 15 octobre 2014. A partir de cette date, les dossiers sont étudiés avant d’être transmis aux membres de la commission mixte paritaire composée d’élus communautaires et universitaires. Une commission qui se réunit vers le début décembre pour décider ou non d’octroyer une bourse en fonction du mérite de l’étudiant.
- CommunAupole de Lens-Liévin, 21 rue Marcel Sembat, contact au 03-21-790-721.

Rechercher


AGENDA