Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Une bonne rentrée pour les écoliers du primaire

Une bonne rentrée pour les écoliers du primaire

Jeudi 1er Septembre au matin, les écoliers ont repris le chemin des onze établissements scolaires de la commune. Une rentrée sereine pour l’ensemble des enfants et des équipes éducatives.
Ils sont un peu plus de 1300 élèves à fréquenter les écoles primaires (6 maternelles et 5 élémentaires) pour cette nouvelle année scolaire.
Une rentrée qui s’est déroulée dans de bonnes conditions comme l’ont constaté les élus municipaux lors de leur visite dès la rentrée. Des travaux de rénovation et d’entretien ont été réalisés cet été et d’autres chantiers vont se poursuivre sur les vacances de la Toussaint.
« Fidèle à notre engagement du droit à l’éducation pour les enfants, nous avons de nouveau attribué des dotations importantes comme l’attribution gratuite à tous les élèves du primaire jusqu’au collège de fournitures et de manuels scolaires. Cela représente une enveloppe budgétaire de près de 70 000 euros » soulignait le maire.
Concernant les maternelles, Bernard Baude rappelait également les moyens humains mis à disposition par la ville. « L’obligation pour une commune en école maternelle, c’est de mettre à disposition un ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) par école. A Méricourt, nous sommes très au-delà avec presque un ATSEM par classe ».
Aujourd’hui dans des situations sociales et économiques difficiles, le maire tirait un coup de chapeau aux parents qui font de gros efforts pour aider leurs enfants, mais aussi aux enseignants qui ont subi un travail de sape de l’éducation nationale. « Une profession qui a été maltraitée. Et les engagements de ce Gouvernement actuel ont mis trop de temps pour redonner les moyens nécessaires. Néanmoins à Méricourt, nous voyons quand même les prémices d’un mouvement puisqu’il y a un moyen supplémentaire à l’école Curie avec une ouverture de classe ». Et le maire de conclure : « Même s’il y a toujours des améliorations à apporter, nous sommes assez satisfait des conditions de rentrée ».
- Publié le 02/09/2016

Le réseau d’aide spécialisé aux élèves en difficulté, un dispositif efficace

Le RASED (Réseau d’aide spécialisé aux élèves en difficulté) est un dispositif de l’Education Nationale composé d’un psychologue scolaire, d’un maître E qui intervient au niveau des apprentissages et d’un maître G rééducateur qui intervient plus au niveau du comportement.
« Un dispositif qui peut intervenir tout au long de l’année à la demande des enseignants, mais aussi des parents dès qu’un enfant ne va pas bien au sein de l’école » explique Corinne Tavernier, rééducatrice au RASED de Méricourt .
Cette aide spécialisée peut s’adresser aux élèves de toutes les écoles de la commune mais aussi en priorité sur les écoles en REP (Kergomard, Curie, Mermoz, Neveu et Saint-Exupéry). « Ces aides peuvent durer toute l’année scolaire, parfois sur deux années si nécessaire » ajoute Corinne Tavernier qui en ce jour de rentrée est intervenue à l’école maternelle Saint-Exupery. « Aujourd’hui, c’est pour favoriser la séparation entre enfants et parents. Nous avons instauré une sorte de dispositif où les enfants vont pouvoir rester avec leurs parents durant un moment dans la salle de jeux. Cet espace transitionnel va permettre aux bambins d’investir l’école avec leurs parents. Autour d’un café, les parents vont découvrir que l’école est un lieu agréable et que l’on peut si sentir bien ».

Luc Delattre, nouveau directeur à Saint-Exupery

Luc Delattre a commencé à l’école normale à Lille, puis a travaillé sur Roubaix et dans les Weppes en maternelle. Lorsqu’il est muté dans le Pas-de-Calais, il passe par la circonscription de Vendin et plus exactement à Pont à Vendin avant d’arriver à Méricourt en 1994.
« Au départ, j’ai fait beaucoup de remplacements avant d’intégrer l’école Saint-Exupéry en 2003. Ce poste de direction m’a été proposée et je l’ai accepté volontiers ».
Avec 33 ans d’ancienneté, Luc Delattre maître en CM2 est à la tête des écoles maternelle et élémentaire Saint-Exupery qui comptent 192 élèves pour 8 classes. « C’est une école où l’on pratique beaucoup le vélo avec des sorties organisées. Nous avons l’aide de nombreux parents pour nous accompagner comme aussi à la piscine et lors des projets menés avec l’espace culturel La Gare. Cette année, nous allons travaillé avec une classe de 3e du collège sur la Première et la Seconde Guerre Mondiale ».

Portfolio

Rechercher


AGENDA