Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > « Un arbre, un enfant » : Le projet prend racine

« Un arbre, un enfant » : Le projet prend racine

Démarré en 2009, « un arbre, un enfant » en est à sa troisième phase de plantation. Le projet consiste à planter des arbres fruitiers au sein des résidences, en collaboration avec les bailleurs sociaux de la Société Immobilière de l’Artois, de Maisons et Cités, du Logement rural, de la municipalité et avec pour partenaire les pépinières Cardon.
Plus de 200 arbres fruitiers ont déjà pris racines dans les jardins des habitants de la cité du Maroc. En ce début de printemps et avec les enfants de CP de Marie-Odile Ményhart de l’école Saint-Exupery, le maire et les responsables des organismes de logements sociaux ont planté les premiers pommiers d’une nouvelle série de fruitiers avec aussi des pruniers, poiriers, cerisiers et pour les endroits plus étroits la possibilité de planter des framboisiers ou groseilliers.
Pour la troisième phase de cette campagne « Un arbre, un enfant », menée par la ville et le service social et d’éducation populaire, les trois bailleurs sociaux financent une centaine de nouveaux fruitiers. Ces arbres sont offerts aux habitants et porteront chacun, le nom de l’enfant qui l’aura planté.
« Aujourd’hui, le défi c’est de replanter des arbres. Et c’est intéressant d’y associer les enfants et les habitants des cités se réjouit le maire Bernard Baude. L’idée, c’est de replanter dans les jardins des gens pour qu’ils s’approprient ces végétaux. Sur les trottoirs, c’est gênant pour la circulation des piétons, des poussettes alors que dans les parcelles privatives, les fruitiers fleuriront les jardins ».
Avec l’aide de ses camarades de classe, la petite Lyne, aux côtés de David Urbain, responsable d’agence de SIA Habitat et de Bernard Baude, a planté son arbre chez Jean-Marc Hurtrel. Toujours rue de Jussieu, mais cette fois chez Francine Miont, c’est Enzo qui a planté le pommier qui porte son nom avec l’aide de Dominique Soyer, directeur général de Maisons et cités et du maire.
L’opération va se poursuivre dans les semaines à venir chez les habitants de la résidence la Morinie et avec Le logement rural dans le quartier du 3/15.
Chaque enfant aura ensuite le loisir d’aller voir son arbre se développer, mais pour récolter et savourer les premiers fruits, il leur faudra encore patienter.

Rechercher


AGENDA