Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Un 14 juillet champêtre fêté à l’arboretum

Un 14 juillet champêtre fêté à l’arboretum

L’arboretum, ce nouvel espace paysager propice aux promenades, accueillait pour la première fois les festivités du 14 juillet.
Par cette chaude soirée d’été, c’est au son de la charmante voix d’Effi que la population s’invitait à partager l’apéritif républicain pour débuter la soirée.
Une soirée qui s’annonçait plutôt champêtre pour cette fête nationale, comme en ont l’habitude les Méricourtois. Bonne ambiance au gré des tables et des enfants qui s’amusent à des jeux de ballons ou de sable sur une plage spécialement réalisée rien que pour eux.
Au fil des chansons interprétées par Effi, la foule se rassemble doucement. A Méricourt, pas d’anciennes vedettes des années 80 qui tenaient les têtes d’affiche, mais des artistes de la région. « Chaque année, nous ouvrons notre plateau à des groupes régionaux, c’est notre façon d’aider et de soutenir les intermittents du spectacle » affirme Alexandre D’Andréa, adjoint aux fêtes et cérémonies. Un pari audacieux que maintiennent les élus depuis une dizaine d’années.
Après les tranches de vie chantées par Effi Pezzotta, auteur-compositeur et interprète, le groupe Les Mauvaises langues prend le relais pour chauffer un peu plus le rythme. Dans un répertoire puisé sur le quotidien, les artistes interprètent des extraits de leur album « A ciel ouvert ».
Il est déjà un peu plus de 22 heures lorsque Jef Kino monte sur scène. Pour ceux qui le connaissent, Jef a mis son accordéon un peu de côté et oublié les cadences valse, musette ou jazzy pour s’attaquer à des rythmes plus binaires, rock, disco-funk… Le public apprécie et danse sur des chansons comme « Dj Story », extraites de son dernier album « Garage club ». Musicalement, beaucoup de changements, mais le talent de Jef Kino est toujours bien présent. Après plusieurs rappels du public, la fin de sa dernière chanson donne le top départ du feu d’artifice. La foule, rassemblée sur l’arboretum, fait alors un demi-tour sur elle-même pour admirer les gerbes multicolores qui embrasent le ciel durant une vingtaine de minutes, mettant fin aux festivités de la fête nationale.

Rechercher


AGENDA