Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Sur tous les terrains, la solidarité au rendez-vous des virades

Sur tous les terrains, la solidarité au rendez-vous des virades

Coureurs, puciers et citoyens s’étaient donné rendez-vous ce dimanche 28 Septembre pour les virades de l’espoir et apporter leur soutien à Vaincre la mucoviscidose.
La 13e édition des foulées de l’avenir a tenu ses promesses avec 196 inscrits au départ de la randonnée pédestre et des quatre courses sur un parcours nature près du terril. Si Samuel Cogez a bouclé le 6,5 km en 24’42’’, Teddy Rallin, coureur de Normandie, a avalé les 13 km en 50’04’’. « J’étais bien en jambes. Le parcours est très intéressant avec beaucoup de relances qui demandent de la puissance ». Alain Loeuillieux de Courrières en a fait les frais en se classant second à plus de 2 minutes. Et pourtant ce dernier est un habitué de l’événement. « Chaque année je viens courir pour la bonne cause. C’est une épreuve que j’ai déjà remportée 7 à 8 fois. Mais aujourd’hui, Teddy était largement au dessus ».
Chez les jeunes, Olivia Teeten s’est attribué le 3 km en 13’47’’ et Fabio Jorda le 1,5 km en 6’26’’. Sur cette dernière épreuve, Amélia, 12 ans, touchée par la mucoviscidose a participé à cette course avec une farouche envie de faire connaître la maladie. « Je vais courir à mon rythme entourée de mon kiné et de mon parrain. Je vais surement arriver dernière mais je m’en fiche, au moins j’aurai participé » confiait la jeune ado avant le départ.
Alors qu’en centre ville, plus de 700 puciers avaient installé leurs étals sur les 5 km de rues réservées au marché aux puces. « Nous avons une bonne participation sur les terrains du sport comme sur la braderie. Mais la crise économique bien présente va rendre difficile cette virade ». La 22e pour le président du comité départemental de lutte et de soutien contre la mucoviscidose, Marcel Humez. Avec ses bénévoles (25 à 30 personnes), le comité reste mobilisé toute l’année afin de récolter encore et encore des fonds pour soutenir la recherche, « car on garde espoir d’aller demain à la guérison totale ». En fin de journée, le président annonçait une première estimation avoisinant les 12 000 euros.

Rechercher


AGENDA