Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Soutien, loisirs et solidarité avec "Bien vivre dans sa cité"

Soutien, loisirs et solidarité avec "Bien vivre dans sa cité"

« Bien vivre dans sa cité » entame sa quatrième année d’activités à la cité des cheminots. L’association, qui se veut être avant tout un relais entre les habitants et le bailleur social ICF habitat Nord-est (immobilière des chemins de fer), a aussi une vocation de loisirs et de solidarité.

Lors de l’assemblée générale, c’est à l’unanimité que les adhérents présents ont reconduit le bureau et son président, Marcel Verschelde. Ce qui reflète l’excellent travail des responsables depuis trois ans et la satisfaction des 80 adhérents. « En général les locataires sont satisfaits. Les gros problèmes (chaudières en panne, fuites de toiture…) que nous avons fait remonter auprès du bailleur ont été réglés. Notre objectif, c’est d’aider les habitants de la cité. On sert de relais dans les problèmes locatifs des gens avec ICF. Avec le bailleur, on travaille aussi sur l’état des lieux et l’amélioration des logements dans ce vaste projet de réhabilitation de la cité » explique Marcel Verschelde. Et les compétences de l’association s’élargissent sur Noyelles et Sallaumines. « En tant que bénévoles et en retraite, on a le temps de se déplacer pour rencontrer les personnes et constater. Dans chaque quartier, nous avons également des membres du bureau qui sont à l’écoute des locataires ».
Côté réhabilitation, les travaux devraient débuter avant la fin de l’année. ICF va commencer par rénover les maisons vides pour en faire des maisons dites « tiroirs » afin de permettre de reloger provisoirement les personnes devant quitter leur maison où seront faits de gros travaux. « Ces personnes relogées dans ces maisons auront la possibilité, d’y rester si elles le désirent ou tout simplement, de réintégrer leur maison rénovée » précise encore le président. En dehors de cet aspect de soutien et d’aide aux locataires, « Bien vivre dans sa cité » a aussi une volonté d’animer le quartier. Et côté loisirs et détente, l’association n’est pas en reste entre marché aux puces, fête des voisins, barbecue du 14 juillet, repas, voyage dans l’Audomarois (en partenariat avec les médaillés du travail), sorties pêche (prochaine à Violaines le 4 mai. 5 euros pour les adhérents et 10 euros pour les autres. Date limite inscriptions le 30 avril). Et pour que les rencontres soient au cœur des activités, des partenariats se mettent en place avec d’autres associations locales. A l’image du dernier marché aux puces qui s’est organisé en collaboration avec le secours populaire.
« Enfin et comme la vie est de plus en plus difficile, nous souhaitons apporter notre soutien et notre solidarité aux personnes en difficulté. C’est pourquoi, pour la journée de pêche nous avons décidé d’emmener avec nous cinq personnes dans la précarité. Pour le prochain voyage, nous ferons de même car tout le monde a le droit de profiter et d’avoir des loisirs. C’est aussi une façon d’éviter l’isolement » termine Marcel Verschelde.
- « Bien vivre dans sa cité » : permanence chaque mardi et jeudi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00 au 94, avenue de France. Adhésion 10 euros pour une année.

Rechercher


AGENDA