Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > SergeX, un peintre sous influences

SergeX, un peintre sous influences

SergeX, alias Serge Leroux (1950-1991) est un peintre méricourtois dont la production est demeurée confidentielle jusquà ce jour. Les œuvres de ce peintre sous influences, sont exposées à l’Espace culturel La Gare et visibles jusqu’au 31 août.
Cet artiste méricourtois, passionné de peinture dès le plus jeune âge, avait décidé de se consacrer à cette activité en autodidacte.
« Ma rencontre avec ses œuvres s’est faite par les aléas de la vie. J’ai découvert presque par hasard une œuvre qui m’a beaucoup touché et que j’ai pu acquérir » explique Barnabé Mons, commissaire d’exposition, découvreur de talents, chasseur de l’étonnant, du bizarre et du merveilleux, comme il aime à se présenter. « Cette œuvre me hantait complètement et à force, j’ai voulu en savoir beaucoup plus sur cet artiste ».
Il réussit à retrouver la famille qui vit à Carcassonne et l’atelier du peintre qui était fermé depuis son décès en 1991. « Mon appel a été l’élément déclencheur pour que tous ensemble on regarde ce qu’il y avait au fond de cet atelier. Et c’était, à mon avis, extraordinaire ».
Très vite lui est venue l’envie de faire une exposition et pourquoi pas à Méricourt, sa ville d’origine. Serge Leroux est né d’un père mineur et d’une mère au foyer. « Il a commencé à peindre et à dessiner très tôt, mais c’est à partir de mai 68 qu’il décide de se consacrer entièrement à la peinture, à l’art ». Nicole, sa compagne, va vraiment le soutenir durant toute sa vie et lui permettre de se consacrer à sa passion.
Au début des années 70, le couple part au Maroc avant de s’installer définitivement à Carcassonne. C’est là, qu’il fera de plus grands formats. « Ce qui fait la valeur de cette œuvre, c’est qu’elle est complètement inclassable, même si elle commence avec le mouvement psychédélique de la fin des années 60 qui s’exprimait particulièrement dans la région minière et marqué par le courant pop » précise Barnabé Mons.
Et l’artiste de l’époque en est un peu le représentant pictural. « Toute l’œuvre représente 200 pièces et beaucoup de choses très impressionnantes avec aussi des grands formats. Ce qui est rare dans ce genre de production puisque l’artiste n’exposait pas vraiment, vendait peu. Mais finalement, c’était une œuvre très aboutie et de dimension muséale ».
- Vernissage de l’exposition SergeX, proposée par l’association Zone de Confusion, ce vendredi 1er juin à 19h à l’Espace culturel La Gare, écoquartier du 4/5 Sud, rue de la Gare. En partenariat, le LaM de Villeneuve d’Ascq présentera une sélection complémentaire de ses oeuvres du 21 juin au 2 septembre.
- Publié le 27/05/2018