Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Sept jeunes sur les marches du Festival de Cannes

Sept jeunes sur les marches du Festival de Cannes

Sept Méricourtois (quatre garçons et trois filles) vont passer une semaine magique du 15 au 22 mai à Cannes. Une grande première pour ces jeunes âgés de 18 à 23 ans qui vont participer au célèbre festival du film grâce à l’opération Regards jeunes sur le cinéma.
Tous ont hâte d’y être. Il faut dire que cela fait plusieurs mois qu’ils s’y préparent. Car si le groupe a obtenu les accréditations permettant d’assister à toutes les projections sur le palais du festival, il restait bon nombre de choses à organiser.
« Nos jeunes ont deux films imposés. Le premier dans la sélection la quinzaine des réalisateurs où ils devront réaliser un reportage critique sur le film. Ils participeront aussi à des rencontres avec les professionnels. Le second sera en compétition pour la palme d’or » explique Karine Delabre, responsable du PIJ et accompagnatrice.
Manon, en 1ère année licence de lettres modernes à Arras, est pressée de rencontrer réalisateurs et producteurs. « Ce sont leurs films, alors on pourra vraiment leur poser des questions en direct ». Pour Mona, en BTS Management des unités commerciales à Lille, « cela va être impressionnant d’être en face de ces professionnels du cinéma. Il va falloir se préparer à ça et bien analyser le film ». « Surtout qu’on doit faire une critique, un montage et apporter nos idées personnelles » ajoute Caroline, en BTS comptabilité à Lens.
Mais pour cela, le groupe travaille depuis sept mois. Plusieurs projections à l’espace culturel La Gare ont permis aux jeunes de porter une vision différente sur les films. « Ces ateliers leur ont appris à percevoir les sens qui sont cachés et tout cela grâce à l’aide et au regard professionnel de Florent Le Demazel qui fait des études de cinéma » insiste Karine. Autre travail important, les diverses actions menées pour autofinancer leur séjour. « Les fonds récoltés viennent s’ajouter aux aides municipales, du FPH, du Conseil régional etc. Car si nous avons obtenu gracieusement les accréditations, il restait à financer toutes les dépenses du séjour, billets de train, repas, hébergement… ».
Manon pense que cela va être une belle expérience, « parce que le festival de Cannes c’est différent, on y voit des films de tous les pays et de toutes les cultures ». Pour Caroline, ce sera mieux qu’à la télé, « on va vraiment le vivre et marcher sur le tapis rouge. Cela va nous faire un choc. C’est Cannes avec ses strass, ses paillettes, son bling-bling et tout ça (rires) ». Et Mona n’en revient pas. « Nous allons monter les marches. C’est quelque chose que je n’aurai jamais imaginé ».
Et pour monter ces célèbres marches, elles ont acheté une robe de soirée et des escarpins. « Une tenue stricte et exigée. Pour les garçons, c’est costume noir et nœud papillon. Des tenues qu’on ne met quasiment jamais » affirment en chœur les trois demoiselles.
- Publié le 09/05/2016