Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Semaine du développement durable

Semaine du développement durable

Avec le printemps, la semaine du développement durable a fait son retour. Entre distribution de compost, nettoyage du chemin de randonnée et conférence, les opérations ont visé à sensibiliser le public aux enjeux du développement durable et incité chacun à adopter des comportements responsables.
Lors de la conférence-débat, l’arbre dans sa globalité a été abordé tout en appuyant sur l’arbre en ville, d’où le thème de la soirée organisée par la municipalité. « Il y a énormément de contraintes liées à l’environnement dans lequel se trouve l’arbre et qu’il faut appréhender et anticiper. On prend l’arbre dans sa globalité parce qu’il y a du respect à avoir, mais il y a aussi un rôle important à tenir sur l’arbre en ville » expliquait Sébastien Brenne, formateur au CFA (Centre de formation d’apprentis) horticole et au Centre de formation pour adultes des Flandres à Lomme, spécialisation élagage, taille et soins des arbres.
Une conférence intéressante pour les personnes qui travaillent dans une commune, les gestionnaires de patrimoines arborés, mais aussi pour tous publics afin d’enrichir ses connaissances sur l’arbre et ainsi le voir d’une autre manière.
« L’arbre peut avoir une fonction de production dans certains milieux particuliers mais en ville, ce n’est pas sa fonction première. Il est plus sur une fonction paysagère ornementale » précisait pour sa part Ludovic Bonnel, formateur en aménagement paysager au CFA du Nord.
Il y a bien évidemment différents modes de conduites à adapter selon le végétal, son emplacement et surtout selon ses contraintes. « Il existe des méthodes très différentes selon les pays. Il y a vraiment une éthique particulière par rapport à l’arbre dans d’autres pays » ajoutait Sébastien Brenne.
Les deux intervenants ont essentiellement abordé le rôle de l’arbre et parlé de son entretien, de sa préservation tout en essayant de faire comprendre comment il vit, comment il réagit suite à certaines interventions comme des tailles trop sévères, drastiques, des étêtages inutiles…
« Mais aussi des périodes de taille qui ne respectent pas le végétal, son fonctionnement cyclique. L’arbre a besoin de se reposer. Il y a des périodes de tailles bien précises en fonction des essences ».
Ludovic Bonnel terminait en évoquant l’arbre comme un élément structurant du paysage urbain et qui n’est pas toujours respecté comme il devrait l’être. « On se rend compte que dans les villes il y a une connaissance de l’arbre plus précise qu’avant. Gestionnaire de l’arbre, cela devient un métier à part entière avec des notions paysagères importantes et à la fois une connaissance biologique approfondie de l’arbre ».

Rechercher


AGENDA