Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Sainte Barbe : hommage aux mineurs et une stèle en l’honneur des soldats du (...)

Sainte Barbe : hommage aux mineurs et une stèle en l’honneur des soldats du feu

Le rond-point des droits des enfants, situé au cœur de la ville, est un lieu haut en symboles, chargé d’histoire et de respect, évoquant nos racines tout en relevant le défi de l’avenir. Les corporations cheminote, agricole et minière y sont largement représentées. Ne manquait plus que celle des pompiers.
Depuis ce dimanche 4 décembre, jour de la Sainte-Barbe, une sculpture en l’honneur des soldats du feu a été inaugurée près du chevalet, de la galerie et de la lampe de mineur. La stèle a été dévoilée en présence du commandant Christophe Bellangier, du maire Bernard Baude et de Jean-Marc Tellier conseiller départemental.
Après les dépôts de gerbe, l’hommage aux mineurs disparus a été rendu par André Noël au nom de l’ensemble de la corporation minière qui a mis l’accent sur l’histoire commune « de ces hommes et ces femmes que nous sommes aujourd’hui grâce à eux ».
De son côté, le commandant du SDIS 62 (Service départemental d’incendie et de secours) a évoqué cette belle analogie entre les mineurs et les sapeurs-pompiers. « Celle de ces femmes et enfants qui attendaient le retour de leurs hommes avec cette même angoisse silencieuse, mais toujours présente. Il y a aussi bien d’autres valeurs partagées en commun comme l’engagement de ces hommes et ces femmes qui laissent leur individualité pour se mettre à disposition des autres ». Le commandant Bellangier a ensuite décrypté l’oeuvre. « Chaque symbole représenté reste fidèle à l’uniforme que nous portons. Ce monument n’est pas seulement le témoignage d’une histoire passée, il est un symbole d’avenir pour les prochaines générations ». Il a salué les pompiers volontaires retraités de Méricourt, ceux qui sont partis vers d’autres centres de secours et le capitaine Jérôme Fleurant qui a rejoint le SDIS en les invitant à écrire une autre page de l’histoire des sapeurs pompiers du Pas-de-Calais.
Un moment chaleureux pour Bernard Baude qui a salué le travail de Samir Sfaxi de l’association TEA. « C’était pour nous aussi, un défi à relever avec nos agents des ateliers municipaux et qui permet tout simplement à la culture de s’exprimer en donnant de la vérité à ce qui fait le sens humain ».
La marche du mineur a clos ce bel hommage aux mineurs et aux soldats du feu.
- Publié le 7/12/2016

« L’oeuvre est magnifique et représente bien notre métier »

Le capitaine Jérôme Fleurant, ancien chef du CPI de Méricourt et qui a pris ses fonctions au groupement Est du SDIS 62, ne cachait pas sa fierté et son émotion devant la stèle.
« Elle a été décidée collectivement avec l’artiste, la municipalité, ses services techniques et les sapeurs-pompiers. Les différents éléments représentés font référence à la mission des soldats du feu et les visages moulés et inscrustés sont ceux des sapeurs volontaires de Méricourt. Nous retrouvons l’échelle avec tout en haut une flamme qui symbolise bien notre profession ainsi qu’une pompe à main, témoin du passé. A l’époque, on enlevait les cales pour que les chevaux puissent la tirer. Dans le jargon des pompiers, cette expression est restée et lorsque l’on dit que les pompiers décalent, c’est qu’ils partent en intervention. L’oeuvre est magnifique et représente bien notre métier ».

Portfolio

Rechercher


AGENDA