Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Lecture musicale sur le 1er conflit mondial

Lecture musicale sur le 1er conflit mondial

« N’oubliez pas de lui parler de moi » est une lecture musicale qui porte un regard sur la première guerre mondiale de 14 / 18. Elle sera présentée le 8 novembre dans le cadre du projet Maudite soit la guerre.
Deux artistes posent des yeux d’aujourd’hui sur le conflit d’hier, Amandine Dhée auteure et SaSo musicienne sont actuellement en résidence à l’espace culturel La Gare.
« Lorsque la compagnie La générale d’imaginaire nous a proposé d’écrire et de monter ce projet, nous avons saisi l’occasion pour travailler ensemble » explique Amandine Dhée. « Nous sommes arrivées ici dans notre dernière étape technique. Après l’écriture et la musique, on finalise la création pour la jouer le 8 novembre ».
Une résidence très importante pour les deux artistes, qui avec Pierre Boudeulle (regard extérieur), Claire Lorthioir (éclairage) et Robin Mignot (son), règlent les détails techniques de la mise en scène.
Le titre, « N’oubliez pas de lui parler de moi », vient d’une lettre d’un poilu, d’un soldat de la guerre 14 qui, malgré le fait qu’il soit sur le front, reste connecté avec sa famille. Venant d’apprendre la naissance de sa petite fille, il dit dans sa lettre : « surtout n’oubliez pas de lui parler de moi ». « C’est aussi pour appuyer à quel point les soldats, au moment de la guerre, essayaient de rester en contact avec leurs proches. C’était aussi pour eux une façon de rester connecté avec la vie ordinaire » reprend Amandine Tout le spectacle ne tourne pas autour de cette lettre. Des témoignages extérieurs, d’une historienne, de gardes d’honneur de Notre-Dame-de-Lorette, d’un vieux monsieur qui raconte sa relation avec son père qui était soldat ont permis à l’auteure de tenter de saisir ce qui surgit de cette guerre et d’évoquer l’humanité qui persiste malgré tout.
« Sur ce texte, il y a vraiment mon regard à moi de jeune femme qui a vécu dans un pays sans la guerre. Mon regard avec beaucoup de questionnements par rapport à ce conflit. Je me suis appuyée sur des documents historiques avec un regard un peu sensible par rapport à ce conflit qui est à la fois proche et en même temps très éloigné des générations comme les nôtres. Les témoignages extérieurs viennent rythmer le récit ». Un récit où les mots résonnent sur des tableaux sonores parfois en retenue, en violence ou en poésie. Des mots d’Amandine, la musicienne SaSo, à la guitare ou au clavier, s’inspire pour les retraduire en musique et non pas illustrer une guerre qui a eu lieu. « Je n’avais pas envie de faire de la musique d’époque, mais d’essayer de soutenir le texte et lui donner du rythme. La lecture d’Amandine m’a donné des images en tête. La musique apporte un peu cette image de fond qui renforce le texte et développe un univers autour de la lecture » précise la musicienne.
Le spectacle sera suivi d’une conférence-débat animée par Elise Julien, chercheuse au sein du projet "Retracer la Grande Guerre" mené par l’IRHiS.

- Lecture musicale proposée le vendredi 8 novembre à 19h00 à l’Espace culturel La Gare. Entrée gratuite. Il est conseillé de réserver au 03 91 83 14 85.

Rechercher


AGENDA