Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Personnes en situation de handicap et jeunes d’Unis-cité sur scène

Personnes en situation de handicap et jeunes d’Unis-cité sur scène

Les personnes en situation de handicap, leurs familles et les jeunes volontaires d’Unis-cité se sont retrouvés à la salle Sueur pour leur fête de clôture. Une fête empreinte d’émotion puisqu’elle sonnait aussi la fin de contrat des jeunes volontaires qui ont animé le projet Famille en harmonie depuis neuf mois.
« Toute l’année, ils ont animé des projets, sorties et travaillé avec nos enfants sur ce spectacle, c’est une façon de dire au revoir » explique Pascale Hunet, elle-même maman d’une enfant handicapée, représentante de l’association Handephi, et qui a coordonné le projet sur le territoire. « Famille en harmonie, c’est le projet dans lequel on travaille avec Unis-cité et en partenariat avec la ville. Au départ, c’est une prise de conscience dans les municipalités qu’un certain nombre de familles avaient chez elles des personnes handicapées qu’on ne connaissait pas ». Il fut plus facile de retrouver les enfants qui étaient bien souvent dans des IME, des Sessad etc. Et petit à petit, ce sont les adultes handicapés qui ont été repérés. Des adultes sans structures d’accueil. « Le but, c’est de les réintégrer sur le terrain ordinaire et de les sortir de l’isolement. C’est de réapprendre aux familles à sortir avec leur enfant et créer des liens avec ces personnes pour les réorienter sur des dossiers, des droits, des aménagements… Avec le CCAS, la municipalité, les jeunes qui les sortent, on arrive à faire un projet où est englobé toute la problématique du handicap ».
Travailler avec des handicapés, il est vrai qu’au départ, il y avait de l’appréhension pour certains des volontaires en service civique parce que le monde du handicap, ils le découvraient et il peut faire peur. « Après, organiser des activités avec eux, c’est tout bonnement comme avec les autres. Il faut adapter, mais on peut tout faire avec eux. Des idées, on en a eu et on a pu les mettre en place ensemble, enfants comme adultes. On a aussi beaucoup misé sur des moments collectifs (carnaval, karaoké, goûter de Noël) et des sorties comme au zoo de Maubeuge, au parc des Cytises, au Louvre-Lens » raconte Stessie Delrive, une jeune volontaire « On a rencontré des gens qui n’étaient jamais sorti de chez eux par peur du regard des autres, qui n’avaient jamais fait de peinture etc. Aujourd’hui, j’ai l’impression que ces personnes sont plus épanouies et heureuses, Elles sourient. Ce projet, c’est pour les ouvrir au monde ».
Pour la fête, ils avaient préparé un conte revisité et fabriqué les décors et les costumes. Tous ensemble, jeunes et handicapés ont joué la comédie et se sont impliqués dans l’histoire sous un tonnerre d’applaudissements des familles.

Rechercher


AGENDA