Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Pendant les vacances, les enfants ont planché sur la famille

Pendant les vacances, les enfants ont planché sur la famille

Près de deux cents enfants ont fréquenté les quatre accueils collectifs de mineurs durant les vacances. Au programme : une sensibilisation sur la culture, la famille et la culture en famille.

Envahir le Louvre-Lens avec les enfants des accueils de loisirs et le centre d’animation jeunesse était l’un des défis lancé par la municipalité. Durant les deux semaines et par petits groupes, les jeunes méricourtois ont découvert le musée du Louvre-Lens.
« Mais dans un même temps et pour poursuivre notre projet Dialogue en terre humaine, nous avons proposé aux enfants de répondre à une question : C’est quoi la famille ? précise Emmanuelle Wrobel, coordinatrice du pôle enfance au centre social et d’éducation populaire Max Pol Fouchet. Après le vivre ensemble dans le respect des différences, les arts, le langage, là, on attaque la famille. Cela va se traduire par la création d’un livre avec les enfants des centres et des adultes pour une vision croisée sur l’évolution de la famille depuis 20 ans ».
Pour mener à bien ce projet, la ville a fait appel à Alexis Ferrier, auteur-illustrateur. Avec son épouse Nathalie, photographe, il a permis aux enfants de s’ouvrir pour déceler leur vision de la famille. « Nous avons rencontré beaucoup d’enfants et il en ressort de nombreux témoignages. Ils nous expliquent aussi ce qu’ils aiment faire avec leur famille mais souvent ils en profitent pour glisser que leurs parents se disputent ou sont séparés… ajoute Alexis Ferrier. Il y a des enfants qui gardent aussi un petit ça pour eux et c’est l’occasion sur cet atelier de parler. Nous, on essaye de transformer leurs paroles en dessins, en textes. Et Nathalie les prend en photo entre frères et sœurs, cousins et cousines ».
Les enfants se libèrent et lorsque Nathalie et Alexis posent une question sur le thème de la famille, parfois, ils glissent sur un autre sujet et en profitent aussi pour raconter leur vie. « On a le positif de la famille et aussi des démonstrations de souffrance de gamins qui ne voient pas assez des parents qui leur manquent surtout lorsque des grosses distances les séparent ».
De toutes les rencontres avec les enfants, mais aussi avec les animateurs, les membres de l’association Remue-Ménage, de l’atelier mémoire, des témoignages, des paroles, des textes ont été collectés. Ils feront partie d’un livre qui recueillera les avis des enfants mais aussi les réflexions des adultes. Et le tout, sera illustré par des photos et des dessins. Un livre double sur la famille vue par les enfants et par les adultes et qui sortira fin avril.

Rechercher


AGENDA