Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Pas-de-Calais Habitat présente sa nouvelle charte à ses locataires

Pas-de-Calais Habitat présente sa nouvelle charte à ses locataires

En 1999, Pas-de-Calais Habitat lançait une charte qualité et décidait de mettre le locataire au centre de toutes ses attentions. Aujourd’hui, les attentes et les besoins évoluant, l’organisme rencontre tous ses locataires pour leur remettre une nouvelle version qui s’intitule « Charte des engagements ».
Troisième opérateur urbain, Pas-de-Calais Habitat et sa direction territoriale Artois Gohelle « Lens-Liévin » couvre les communes de la CALL, soit 10577 logements. Une première charte regroupait les droits et les devoirs des résidants et était fondée sur quatre grandes thématiques (la disponibilité, la tranquillité, la propreté et la sécurité). « Cette charte a été relookée et dotée de trois nouveaux engagements » informe Jean-Pierre Ferri, responsable exploitation territoire Artois Gohelle Lens-Liévin.
Le premier est axé sur l’insertion. L’organisme s’engage à accompagner des jeunes, non formés, ni qualifiés ou diplômés, dans le cadre des clauses d’insertion pour leur donner une formation et leur permettre une insertion professionnelle.
Le second engagement, porté avec force par le conseil d’administration de l’office HLM, c’est le défi énergétique. « Aujourd’hui, le loyer est relativement maîtrisé, en revanche les charges, liées évidemment au coût de l’énergie, augmentent. Pour nous, c’est ce couple loyer + charge qui doit être maîtrisé » affirme Jean-Pierre Ferri. « Il faut donc mieux isoler les logements et faire en sorte que cette charge énergétique diminue pour permettre à nos locataires de vivre dans des conditions décentes ».
Pour les logements neufs, l’organisme répond déjà aux normes BBC, mais l’enjeu porte sur le patrimoine. « Nous avons déjà commencé les travaux pour relever ce défi énergétique, dans le cadre du renouvellement urbain (ANRU). Les logements qui ne sont pas concernés par ce programme feront aussi l’objet de travaux spécifiques. Nous allons traiter les bâtiments qualifiés ’’énergivores’’ en priorité ».
Le troisième engagement, c’est le partenariat. Pratiqué déjà depuis de nombreuses années, mais que le bailleur social souhaite mettre en exergue.« Les collectivités sont nos premiers partenaires, mais aussi les associations dans les quartiers et les institutions pour favoriser le mieux vivre ensemble ».
A l’échelle du département (40 000 logements), tous les collaborateurs (gardiens, femmes de ménage, conseillers clientèles, administratifs…) sont mobilisés pour aller à la rencontre des locataires et leur remettre cette nouvelle charte. « Cette semaine, nos équipes frappent aux portes des quelque 300 logements à Méricourt » déclare Jean-Pierre Ferri en remerciant le maire, Bernard Baude de sa présence. « Et avec qui, nous travaillons quotidiennement pour améliorer les conditions de vie de nos locataires et de ses administrés ».

Rechercher


AGENDA