Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > On n’oublie pas Sainte-Barbe

On n’oublie pas Sainte-Barbe

C’est toujours avec cette même fierté que les mineurs se sont recueillis à la stèle dominée par la réplique du chevalement du 4/5 sud au rond-point des droits des enfants. Un moment toujours aussi fort à la mémoire des mineurs en ce lundi 4 décembre, pour célébrer la Sainte-Barbe.
Mineurs et soldats du feu côte à côte pour célébrer leur patronne sur ce lieu de recueillement qui symbolise la solidarité et rappelle l’histoire et les terribles catastrophes qui ont touché de plein fouet la corporation minière.
Après les dépôts de gerbes par les anciens mineurs et la municipalité, le maire, Bernard Baude, a rendu hommage à ces hommes et ces femmes passionnés et volontaires. « A tous ces mineurs qui se sont sacrifiés, qui se sont tendus la main, nous sommes fiers de vous »
Au nom de l’ensemble de la corporation minière, André Noël déclarait ensuite : « Les mineurs ont quitté la nuit de la terre. Ils n’ont rien oublié. Avec eux, Sainte-Barbe a retrouvé la lumière du jour. Les mineurs ne l’ont pas oubliée. Maintenant à la lumière. Ils se souviennent. Ils se souviennent du noir des profondeurs. Ils se rappellent de la peur du noir, de l’angoisse des profondeurs. Ils se souviennent aussi du travail abattu, ils se rappellent la sueur des hommes. Sainte-Barbe, quant à elle, montre ces visages noircis, cette égalité de couleur de peau de ces mineurs, ces hommes unis dans un même destin, une même condition pour une même fierté. Sainte-Barbe aura toujours raison de nous rappeler les sacrifices et les destins fauchés par le grisou et les autres dangers présents dans les entrailles de la terre. En cette journée dédiée à la patronne des mineurs, les travailleurs du charbon nous disent qu’ils sont là, bien vivants, dans la lumière. Ils nous disent qu’ils ne veulent pas commémorer le passé, mais célébrer, à travers Sainte-Barbe, notre histoire commune, l’histoire des femmes et des hommes que nous sommes aujourd’hui grâce à eux. Alors que vivent à la lumière les mineurs, et que vivent encore longtemps les célébrations de la Sainte Barbe ! ».
Après La marche du mineur, interprétée par l’harmonie, tous ont partagé ensemble le briquet offert à l’épicerie de la solidarité.
- Publié le 6/12/2017

Portfolio

Rechercher


AGENDA