Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > « Moi ze veux… », une merveilleuse aventure

« Moi ze veux… », une merveilleuse aventure

Janvier à Méricourt, c’est le mois de l’épanouissement culturel pour les moins de 5 ans, accompagnés de leurs parents. Pour la première fois, l’initiative avait lieu à la médiathèque de l’Espace culturel La Gare.
Les tout-petits (moins de 5 ans) ont -ils vraiment besoin d’aller au spectacle, voir une exposition, aller au cinéma ? Ne sont-ils pas trop jeunes pour cela, pour comprendre ? A ces questions, Rose-Marie Julliard, adjointe au développement de l’action culturelle et l’équipe de l’Espace culturel La Gare pensent « qu’il ne faut pas oublier que les premières années de la vie d’un enfant sont celles de tous les apprentissages ».
Aussi, chaque année en janvier, une attention particulière est portée à la petite enfance. Un véritable temps fort pour ces tout-petits à partager avec leurs familles. « Moi ze veux… » leur offre une merveilleuse aventure pour enrichir leur imaginaire.
« Moi ze veux… » aller au spectacle, être un artiste, voir une expo, lire, faire du sport, aller au cinéma, autant de souhaits que les bambins ont exaucé avec maman et papa.
« Depuis une dizaine d’années, nous nous déplacions dans les écoles avec des modules d’animation. Cette fois, nous avons fait le choix de faire venir les enfants de maternelle à la médiathèque. Nous avons aussi sur la ville des structures petite enfance avec la microcrèche, le RAM, donc l’objectif, c’était de permettre à l’ensemble des tout-petits de venir à La Gare » explique Valérie Debarge, médiatrice du livre animant aussi l’exposition « Le tout petit ».
Cette exposition tirée du livre éponyme d’Anne Letuffe met en lien le corps de l’enfant avec l’environnement naturel et urbain dans lequel il évolue. Les pages du livres sont réalisées en volume avec des jeux urbains d’observation, de fenêtres, d’association de formes et de matières. « Consacré au corps de l’enfant, nous avons choisi d’élargir ce temps fort avec des massages, de la gym, de la création… ».
Et pour le première fois, la municipalité a décidé d’offrir un livre aux enfants nés en 2015. Les parents ont choisi un album parmi une présélection faites par l’équipe de bibliothécaires et l’ouvrage leur a été remis juste avant la séance de cinéma. L’opération sera renouvelée pour les nouveaux nés en 2016.

Le massage bébé pour une relation privilégiée entre l’enfant et les parents

Cette action a démarré sur Méricourt en octobre 2012 dans un partenariat entre la Ville, le Conseil départemental du Pas-de-Calais et l’association française de massages bébés.
Le massage apporte de la relation et de la détente entre les parents et l’enfant et vient aussi amener des réponses aux douleurs classiques du nourisson (coliques, pleurs…). « Les massages bébés commencent à partir de deux mois jusque la marche. Ils permettent une vraie relation privilégiée que les parents peuvent construire avec leur enfant tout en prenant confiance » affirment Sylvie Arzul et Brigitte Thibault, infirmières puéricultrices au Conseil départemental.
Tous les sens de l’enfant sont mis à contribution et permettent d’instaurer une routine journalière à reproduire à la maison. Les parents viennent chercher des techniques de massage qu’ils peuvent reproduire en toute confiance. « Cela permet aussi le dialogue pour permettre aux parents de considérer leur enfant comme une personne et que même tout petit, il a une conscience » ajoute Sylvie Arzul.
Le Conseil départemental travaille régulièrement en partenariat avec les villes pour développer des actions collectives en faveur de l’enfance et de la petite enfance sur le thème de la parentalité. Quatre séances sont programmées quatre fois dans l’année où les parents qui fréquentent les consultations de la PMI (protection maternelle et infantile) sont conviés aux séances animées par Laurence Garcia, formatrice à l’association française de massage bébé. Les quatre prochaines auront lieu les jeudis matins de mars au centre social et d’éducation populaire Max-Pol Fouchet.
- Publié le 28/01/2016

Une maman convaincue

Emilie, jeune maman de deux enfants de 4 ans et 6 mois :
« Nous sommes venus parce que la commune offrait un livre aux enfants nés en 2015 et lors du choix de l’ouvrage nous avons découvert le programme réservé aux tout-petits pour ce mois de janvier dont les séance massages d’aujourd’hui. J’ai trouvé cela super car je viens juste de terminer mon allaitement. Je fais la transition avec le massage bébé, cela me permet de garder le contact avec ma fille. Et pour poursuivre à la maison, je souhaitais connaître les bons gestes. Après cette séance, ma fille et moi-même sommes toutes les deux détendues. Je vais mettre les massages en pratique chez moi et je compte revenir en mars lors des prochaines séances ».