Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Histoire de la ville > Méricourt en chiffres

Méricourt en chiffres

Méricourt :

Une ville de plus de 12 000 habitants forte de sa mémoire et de ses traditions d’innovation

Avec ses 12 166 habitants au 1er janvier 2011 Méricourt est une commune de 8 km² typique de l’ex Bassin Minier. C’est une des rares communes du territoire à avoir gagné en population ces dernières années. Sans doute grâce aux ambitieux programmes de logements initiés par la Municipalité.

Une population fortement touchée par le chômage et aux revenus faibles mais une politique locale qui se veut sociale et solidaire

Au 31 décembre 2009, à Méricourt, on compte 922 demandeurs d’emplois (dont 14% pour licenciement et 34% pour fin de contrat à durée limitée).

20% de taux de chômage, des ménages essentiellement composés d’ouvriers (35%) et d’employés (29%) et 63% des ménages exonérés d’impôts sur le revenu, autant d’indicateurs statistiques qui témoignent de la précarité de nombreux ménages Méricourtois. Découle de ce constat une politique municipale volontariste dans le domaine social.

Mais une commune qui dispose d’une véritable diversité sociale, culturelle et intergénérationnelle

Méricourt est une commune plutôt jeune car 27% de la population a moins de 19 ans. 54% a entre 20 et 64 ans et 19% a plus de 65 ans. C’est une ville intergénérationnelle mais aussi riche de son brassage culturel. En effet, Méricourt est également une terre d’accueil puisque plus de 7% de sa population est de nationalité étrangère. Parmi ces derniers 48% sont Marocains, 24% Algériens, 12% Italiens, 10% Polonais et 6% d’autres origines (exemple : Chinois). Cela constitue une vraie richesse culturelle pour notre Commune.

Méricourt : une ville à la fois urbaine et rurale où il fait surtout bon vivre !

Méricourt est une ville à la fois :

- Urbaine : la commune se situe en frange de l’agglomération de Lens-Liévin.
- Rurale par le sud, à proximité de nombreux villages, tels que Vimy, Acheville, Arleux en Gohelle … et des Collines de l’Artois. D’où un maillage urbain très caractéristique et directement dérivé de son histoire économique et sociale. Datant essentiellement de l’époque de la Mine, le parc d’habitation est dominé par les maisons de 4 pièces (75% du parc), indiquant une prépondérance de logements miniers mono typiques. Logements auxquels il faut ajouter la typologie spécifique de l’importante cité des Cheminots (Avion, Méricourt, Sallaumines). Un habitat agréable à vivre avec bien souvent un jardin. Un précieux héritage.

La Commune compte 4 827 logements (en juin 2010) dont 87% sont des logements individuels (14% d’appartements). 45% des Méricourtois sont propriétaires. Mais, le parc est vieillissant (70% du parc date d’avant 1975) et marqué par un nombre important de logements sociaux (en 2005 : 2313 logements sociaux et 4204 APL ; source : Ministère de l’Intérieur). Ainsi la Ville dispose de plus de 50% de logements sociaux, bien aux delà des 20% exigés par la loi et preuve de la recherche d’une vraie mixité sociale.

L’éco-quartier, en cours de construction, viendra ajouter presque 300 logements supplémentaires sur une ancienne friche minière qui jouera le rôle de couture urbaine et humaine entre « Méricourt Village » et « Méricourt Corons ». Un projet innovant en terme de Développement Durable qui fait de Méricourt une ville bel et bien tournée vers l’avenir.

Pour plus d’informations :
site internet de l’INSEE

http://www.insee.fr/

Rechercher