Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Les résidants du foyer Henri Hotte s’éclatent

Les résidants du foyer Henri Hotte s’éclatent

Confrontés aujourd’hui aux enjeux du vieillissement, les foyers logements offre une solution intermédiaire entre le domicile et l’établissement médicalisé. Le foyer résidence Henri Hotte est de ceux là et depuis son ouverture en 1982, il permet à chacun de ses résidants, de se sentir comme chez soi, en aménageant son logement avec ses meubles et objets personnels.
Un établissement où ils peuvent recevoir à leur convenance leurs proches à tout moment mais surtout où ils vivent en toute intimité tout en participant à la vie de la résidence.
Quotidiennement, du lundi au vendredi, Franck Debaecke se charge, avec eux d’animer les après-midi. « Ici, on ne s’ennuie pas. Contrairement à ce que l’on entend dire, au foyer ça bouge et dans une très bonne ambiance » s’exclame Jacqueline une résidante. Et c’est qu’ils ne tiennent pas en place les pensionnaires de l’établissement car entre les sorties culturelles au Louvre-Lens, à la médiathèque de La Gare, aux spectacles qui y sont programmés jusqu’aux sorties shopping les jours de soldes, ils ne chôment pas les seniors. « Sans oublier leur participation pour écrire un article dans le magazine Bouche à Oreille, un trimestriel écrit entièrement par les habitants » précise l’animateur. « Récemment nous avons aussi organisé un bowling maison en intérieur ». Du gravier dans des bouteilles vides, un ballon et c’est parti pour nos aînés qui ont tenté de battre des records. « Et à chaque strike réussi, une danse était imposée » en sourient encore Jacqueline et Jean-Louis (70 ans). Du bowling, mais aussi du golf. C’est qu’ils en sont de fervents amateurs grâce à la Wii. Mais nos aînés ont plus d’une corde à leur arc, ou plutôt à leur voix en participant régulièrement à la chorale, mais aussi aux ateliers mémoire, théâtre, gym douce, scrabble, cartes etc. Et avec le soleil (tant attendu) qui pointe depuis quelques jours, les résidants ont sans hésitation, investi le boulodrome de l’aire de jeux qui borde l’établissement pour une partie de pétanque. « Ça fait longtemps qu’on attendait le beau temps » soupire Marie-Jeanne (77 printemps) et qui a joué aux boules dans sa jeunesse en vacances. « Faut en profiter et ça passe le temps » ajoute Simon (71 ans) heureux d’avoir joué une partie avec les gamins du quartier en vacances. Sur le banc, Wanda (76 ans) les encourage. « Je viens d’arriver car j’attendais le médecin. Mais d’habitude, je joue avec eux » précise celle qui a intégré le foyer depuis mars. « Je comprend les règles car mon mari était un amateur de pétanque. Il faisait partie d’un club à Noyelles ».
Mais l’heure tourne en ce bel après-midi d’été, les derniers points se jouent au plus serré et peu importe le résultat. « L’essentiel, c’est de passer un bon moment ensemble avant d’aller déguster un bon café » termine Jacqueline. Demain, une autre activité permettra qu’un vent de jeunesse souffle à nouveau sur l’établissement.
- Foyer résidence Henri Hotte, rue Jules Mousseron. Tél 03 21 40 07 48.

Rechercher


AGENDA