Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Les maternelles découvrent et savourent les fruits de saison

Les maternelles découvrent et savourent les fruits de saison

Les bonnes habitudes en matière de nutrition s’acquièrent dès le plus jeune âge. Alors la municipalité a pris l’initiative de renouveler la distribution de fruits dans les écoles maternelles. Deux fois par semaine, en remplacement des produits laitiers ces jours-là, les enfants découvrent et et savourent des fruits de saison.
Tous les experts sont d’accord, bien manger permet d’être en bonne santé, mais c’est aussi bon pour penser, apprendre, jouer, bouger. Initier les enfants au plaisir de consommer des fruits et donner de bonnes habitudes alimentaires, c’est aussi les aider à mieux comprendre l’intérêt d’une alimentation équilibrée.
« Une initiative qui fonctionne grâce à la collaboration de nombreuses mamans au sein des écoles maternelles. Leur aide est précieuse dans la préparation des fruits » souligne Nadège Serville du service éducation de la mairie.
Les jeudi et vendredi matin, dès la rentrée effectuée, les mamans procèdent, dans chaque établissement, à l’épluchage et au découpage des fruits du jour.
Pour Laurine, Angéline, Marina, Ludivine et Stéphanie dont les enfants sont déjà en classe, et aidées par Céline, une jeune bénévole, c’est l’heure de préparer les fruits pour les 80 bambins de l’école Kergomard. « C’est toujours un plaisir de préparer ces fruits (des oranges pour ce dernier vendredi) parce qu’en général, les assiettes reviennent vides. Ils aiment les fruits » affirme Laurine. D’ailleurs, les enfants au passage n’hésitent pas à questionner les mamans pour connaître celui du jour. « Même s’ils ont des préférences pour les pommes et les bananes, les enfants aiment bien aussi et selon la saison, la pastèque, les oranges, les clémentines, le melon, les abricots etc. » ajoute Stéphanie qui se réfère aux expériences vécues l’année passée. « Cette action menée par le service éducation de la ville, c’est super pour les enfants. Sucré, acide, amer, ils goûtent les saveurs des fruits qu’ils n’ont pas forcément chez eux ».
Une fois encore et face au succès mérité de l’action pour le bien des enfants, démonstration est faite que les efforts unis ville, éducation nationale et parents d’élèves portent leurs fruits.
- Publié le 01/04/2016

Rechercher


AGENDA