Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Les livres pop-up pour éveiller les bambins à la lecture

Les livres pop-up pour éveiller les bambins à la lecture

Dans le cadre du mois de la petite enfance, Valérie Debarge, médiatrice du livre pour la médiathèque, une malle remplie d’ouvrages sous le bras, fait le tour des maternelles de la ville.
Son objectif, c’est d’aller dans les écoles pour amener les livres aux tout-petits, les premières années de maternelle parce qu’ils se déplacent rarement à la médiathèque. « Les autres classes, on leur propose des activités à l’espace culturel La Gare. En revanche, ces petites sections sont des enfants que je ne vois jamais dans le cadre scolaire sauf s’ils viennent en dehors de l’école avec leurs parents à la médiathèque » précise Valérie Debarge. Alors, le mois de la petite enfance que la ville organise en janvier est une des rares occasions pour les rencontrer. Et à cet événement, toutes les maternelles y participent et sont heureuses d’avoir ces temps d’animations.
L’animatrice lecture rencontre entre 100 et 150 gamins sur les six écoles maternelles. « Ce genre de public, on lui fait découvrir la lecture par le jeu. En général je ramène un module d’animation autour du livre ».
Après la maison d’Arthur, La Mama liça ou encore le nid du petit qui lit présentés les années précédentes, cette fois, Valérie a débarqué avec une grande malle bourrée de livres Pop-up.
Ce sont des livres animés où est travaillé le côté artistique en lien avec le service culturel qui a abordé le pop-up avec les scolaires, les enseignants et les enfants du périscolaire. « Nous avons choisi de travailler autour du pop-up parce que ce sont des livres un peu magiques, même s’ils restent aussi assez fragiles ».
C’est pourquoi, il est préférable d’animer en petits groupes, 4 à 6 enfants maximum, pour qu’ils puissent manipuler aussi.
Le but, c’est vraiment d’éveiller les enfants aux livres à travers le jeu. Dans ces livres, sont abordés les chiffres, les couleurs, les animaux… « Nous avons aussi des livres qui abordent l’art avec un ouvrage de Kandinsky. Il existe une variété énorme dans le livre pop-up qui attire réellement les enfants » poursuit Valérie Debarge. « D’ailleurs je choisis les livres en fonction. Je devine où il peut y avoir une réaction comme celui avec les bruits où l’image ressort avec le cri des animaux ». Il faut aussi que les enfants soient réceptifs au maximum et en fonction de leur attention, le temps de l’animation varie entre 20 et 30 minutes, c’est un maximum. Il faut surtout travailler par petits groupes. « Un peu comme nous agissons dans le cadre de l’action parents lecteurs où je conseille fortement aux mamans de ne jamais dépasser trois enfants, surtout en première année. Il faut savoir préserver l’attention et le côté affectif lorsque l’on manipule ce genre de livres. Si dans le groupe, les enfants sont trop nombreux, on se perd un petit peu dans la manipulation et l’histoire perd un peu de son intérêt ».
Ce mois de la petite enfance, c’est vraiment de l’éveil aux livres avant d’aborder l’apprentissage lecture. « Notre rôle, c’est de leur montrer l’intérêt du livre plaisir. On sait très bien que si l’on prend plaisir à quelque chose, on apprendra beaucoup plus facilement ensuite ».

Rechercher


AGENDA