Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Les habitants sur les planches pour parler travail

Les habitants sur les planches pour parler travail

Des ateliers théâtre sont mis en place par le centre social d’éducation populaire avec le partenariat de la compagnie Quidam. Une association implantée sur le territoire du bassin minier et qui travaille pour l’essentiel sur des formes de théâtre documentaire en s’inspirant du vécu des habitants.
« C’est quoi ce travail ? » en est un bel exemple. Un projet participatif qui donne la parole à chacun sur le monde du travail dans une pièce originale en trois actes. Le dernier s’est joué samedi dernier et face au succès, une seconde séance est prévue le 18 décembre.
Dans cette pièce, une quinzaine d’habitants s’impliquent totalement en véritables acteurs. « On y retrouve des enfants, des adolescents, des adultes et des plus avancés dans l’âge. Une sorte de famille où l’on s’entraide » explique Pierre Rogez, metteur en scène et directeur de la compagnie. « Je leur propose beaucoup d’exercices pour être ensemble afin de se sentir soudés pour pouvoir s’exprimer au mieux. Et cela se fait naturellement ».
Avec un groupe composé d’habitants, mais aussi de musiciens et vidéastes, les savoir faire de chacun sont mis à contribution dans cette pièce où quelques moments chorégraphiés et musicaux donnent le rythme. « La musique jouée en live a de suite un effet spectaculaire avec des vidéos de fictions, des montages documentaires référenciés et des tranches de vie de Méricourtois ».
Des habitants qu’ils ont rencontrés dans des lieux de vie collectifs, sur le marché, dans les bistrots. « C’est là que les gens parlent beaucoup plus facilement. Nous étions à l’écoute aussi des personnes âgées qui ont un bon recul sur leur carrière et qui nous ont parlé de conquêtes sociales liées au travail ».
Depuis un an et demi, l’histoire s’est écrite au fur à mesure et l’intégrale propose en cette fin d’année un résumé des deux premiers actes qui permet de saisir dans cette dernière les enjeux de la pièce.
- La dernière séance aura lieu le dimanche 18 décembre à 16h00, à l’espace culturel et public La Gare. Gratuit mais réservations conseillées au 03 91 83 14 85.
- Publié le 02/12/2016

Trois questions à Stéphanie, 14 ans,qui a rejoint la troupe depuis quatre mois


Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre le groupe ?
« Le théâtre, cela fait longtemps que j’y pense. Des membres de ma famille sont dans le groupe et je suis venue les voir sur scène lors des deux premières représentations. J’ai eu envie de faire comme eux, alors j’ai participé à quelques répétitions avant de rejoindre le groupe ».
Avait-tu déjà pratiqué une activité théâtrale ?
« Non, je n’avais jamais fait de théâtre. Pierre a commencé par me donner des conseils de placements, de respiration et ensuite on s’est attaqué aux textes. Ce n’est pas trop difficile à apprendre car nous sommes en groupe avec des personnes qui sont là depuis le début et il existe une certaine entraide. Finalement le texte vient tout seul ».
Que t’apporte le théâtre ?
« C’est une détente qui, aujourd’hui, me permet de m’exprimer en public sans appréhension. Actuellement en 3e au collège, je n’ai plus le tract pour prendre la parole devant toute la classe. Le théâtre m’aide à surmonter mes angoisses et dans les moments difficiles, cela me remotive. Aujourd’hui, j’ai envie de continuer l’aventure car le théâtre est devenu pour moi une véritable passion ».

L’histoire de « C’est quoi ce travail ? »

Lui, c’est un homme normal, normal à banal. Un Français moyen. De la classe moyenne. Même s’il ne sait pas très bien ce que ça veut dire la classe moyenne. Il est assureur. Elle, elle a un trois-quart temps dans un centre d’appel. Un call-center comme on dit. Pourtant, elle a un diplôme, une licence de lettres modernes. Et elle aspire à autre chose. Leurs chemins se sont croisés….
La pièce met en scène des évolutions historiques du travail salarié et les aspirations professionnelles, personnelles et collectives de chacun.

Portfolio

Rechercher


AGENDA