Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Les écoliers Méricourtois sont bien rentrés

Les écoliers Méricourtois sont bien rentrés

Le mardi 4 septembre au matin, 1350 jeunes Méricourtois ont repris le chemin des six écoles maternelles et des cinq établissements élémentaires de la commune.
Pour cette rentrée, une classe a été fermée à la maternelle Pauline Kergomard et une nouvelle s’est ouverte à Suzanne Lanoy. « Par rapport à la prévision des effectifs qui a été établie depuis l’an dernier dans le cadre de la préparation de la carte scolaire et au regard de ces éléments et de l’ajustement possible en cours d’année, effectivement il a été décidé que, pour le maternelle Lanoy et ce secteur en particulier, une ouverture de classe était envisageable. On accueille ici environ 28 élèves par classe » expliquait l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription d’Avion, Vincent Cotton rencontré sur place. « En revanche pour le secteur de Kergomard, on avait constaté une baisse assez importante des effectifs, ce qui explique la proposition de restructuration de cette école ».
Si le maire se dit satisfait de l’ouverture d’une classe à Lanoy, pour Bernard Baude, « le compte n’y est toujours pas pour qu’on puisse accueillir les enfants en maternelle avant trois ans. C’est un gros manque sur la ville. Nous avons mis durant plusieurs mois sur le fronton de la mairie une banderole qui disait que l’école publique et laïque était une belle école, qu’elle méritait des moyens. J’espère que cette rentrée, c’est aussi l’annonce de nouveaux moyens pour l’école ».
La municipalité a toujours apporté un soutien appuyé dans le domaine de l’enfance et particulièrement sur l’éducation. Toujours dans un soucis d’alléger les budgets des familles, la ville a consacré une enveloppe budgétaire de près de 80 000 euros pour l’ensemble des fournitures scolaires que les enfants se sont vu remettre dès le premier jour. « Nos efforts se portent aussi dans l’entretien des bâtiments, le remplacement des menuiseries, l’achat de mobiliers neufs, classe par classe, pour faciliter à la fois l’accueil des enfants et le travail des enseignants. Nous prenons en charge les transports pour les sorties piscine, nous favorisons l’accès à l’ensemble des activités municipales » ajoutait Bernard Baude avant de conclure « Après avoir fait le tour des établissements, on peut dire que la rentrée s’est bien passée. L’école publique a subi ces dernières années de dures attaques. J’espère que le gouvernement qui a été choisi par la majorité des Français tiendra ses engagements et consacrera les moyens nécessaires, humains et financiers, à une éducation qui permette la réussite de chacun de nos enfants. C’est comme ça qu’on prépare l’avenir ».

Rechercher


AGENDA