Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Les HLM vont disparaître à Camille Desmoulins

Les HLM vont disparaître à Camille Desmoulins

Le maire Bernard Baude et une équipe municipale sont allés à la rencontre des habitants du quartier Camille Desmoulins. L’objectif de cette démarche était d’ouvrir le dialogue avec les habitants pour discuter du devenir du quartier et plus précisément, des anciens collectifs vieillissants situés au cœur de la cité.
Les trois barres HLM, construites vers 1959, accueillaient pas moins de 48 foyers. Devenus vétustes, les trois blocs sont aujourd’hui voués à la démolition.
En lieu et place de ces collectifs, se dessine un projet de construction de nouveaux logements mené par le propriétaire-bailleur Pas-de-Calais Habitat. Missionné sur ce futur projet, l’architecte Michel Guèdes a présenté, lors d’une réunion publique, ses premières esquisses proposant une trentaine de logements. Les habitants du quartier et d’éventuels futurs locataires ont découvert cette première proposition avec des maisons en habitat semi-collectif qui borderont en partie la rue du 11 novembre et la rue Camille Desmoulins. Tout un ensemble de logements s’ouvrant vers l’arrière sur un grand espace vert collectif.
« C’est un beau projet » réagissait Christiane Dumont qui a emménagé depuis avril dernier à la nouvelle résidence André Brink, à une centaine de mètres de là. « J’ai passé 25 ans dans ces blocs et j’y étais bien. Il est vrai que ces dernières années, cela s’est dégradé. Aujourd’hui, je suis très bien, dans un appartement spacieux. Je suis casée mais je vais quand même suivre ce projet. C’est mon quartier ».
Pour Virginie Moreau, maman de deux fillettes et qui attend un heureux événement, « Avec mon concubin, nous vivons encore dans un appartement qui sera démoli et ce projet va donner une autre image de notre quartier. Aujourd’hui, sans écarter les personnes âgées, il faut penser aux jeunes qui travaillent, qui ont des enfants mais qui n’ont pas les moyens de pouvoir faire construire leur maison. C’est bien d’avoir pensé à un jardin pour que les enfants puissent s’épanouir et même pour nous les adultes ».
Dans l’échange qui suivait la présentation du projet, les habitants n’ont pas hésité à donner leur point de vue, regrettant notamment une implantation des logements qu’ils trouvent trop proche des voiries. De là, certaines interrogations ont été soulevées sur des emplacements de parking jugés insuffisants, comment gérer le flux de circulation, réduire la vitesse des automobiles etc. Les responsables HLM, l’architecte et les élus ont pris note de toutes ces remarques ainsi que des suggestions proposées par les habitants qui, dans un même temps, ont demandé une rénovation intérieure et extérieure des deux collectifs (Picasso et Neruda) situés sur le même site et gérés par Pas-de-Calais Habitat.
Si de nombreux foyers ont déménagé vers les deux collectifs flambant neufs (les résidences André Brink et Desmond Tutu), une dernière question fut soulevée par une jeune maman habitant encore ces barres et s’inquiétant pour se reloger. Anne-Laure Venel de l’organisme HLM a tenu à la rassurer, comme les seize familles encore sur place. « Ce projet en est à la phase de réflexion et nous avons encore du temps pour travailler et proposer des solutions de relogement à ces familles ».
Suite à cette réunion, des modifications vont être apportées au projet avant d’être à nouveau présenté aux habitants du quartier Camille Desmoulins.

Rechercher


AGENDA