Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Le cessez-le-feu en Algérie commémoré

Le cessez-le-feu en Algérie commémoré

Le mercredi 19 mars en fin de journée, le 52e anniversaire du cessez-le-feu en Algérie a été commémoré en présence des élus, des représentants des associations patriotiques, des sociétés locales et de la population qui se sont rassemblés au pied de la stèle de la FNACA pour y déposer des gerbes.
La cérémonie s’est poursuivie sur les tombes des six Méricourtois tombés en Afrique du Nord, où le maire Bernard Baude et Victor Sustar secrétaire du comité local de la FNACA ont fleuri, avant de se recueillir avec l’assemblée, sur les tombes de Gérard Demory, Stanislaw Nogorzanski, Claude Réveillon, Jean-Claude Lampin, Maurice Germain et Joseph Lenne.
Au monument aux morts de la ville et après les dépôts de gerbes, le message du ministre délégué auprès du ministre de la défense en charge des Anciens Combattants a été lu ainsi que l’ordre du jour du général Ailleret.
Le maire Bernard Baude et Jacques Lecointe, président local et départemental de la FNACA, ont réaffirmé que le 19 mars 1962 était une journée historique et incontournable et rappelé le devoir de mémoire pour construire l’avenir dans un monde de paix.« Le 19 Mars 1962, le Cessez-le-feu proclamé en Algérie signifiait la fin de cette guerre. Un véritable espoir sur le difficile chemin de la paix. Depuis plus de 50 ans, fidèles à ce rendez-vous avec l’histoire, nous voici réunis, dans une même communion de pensée pour honorer nos compagnons d’armes, morts en Algérie, Maroc et Tunisie, avec lesquels nous avons partagé les inquiétudes, les dangers, nourri les mêmes espoirs… » a rappelé le président de la FNACA. « Aucune guerre ne doit être oubliée. Aucun combattant ne doit être ignoré. La mémoire de ces êtres devenus invisibles demeure à jamais vivante. Morts pour la France et victimes civiles ont droit à l’histoire ».

Rechercher


AGENDA