Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > La peinture pour transmettre émotion et plaisir

La peinture pour transmettre émotion et plaisir

Exprimer des émotions, des sentiments, des idées, c’est ce qu’ont réalisé une vingtaine d’adhérents de l’atelier Arts plastiques et quelques autodidactes. Pour la saison 7, les peintres Méricourtois s’exposent jusqu’au 7 février.
« Et c’est une habitude de se retrouver pour mettre à l’honneur nos peintres locaux et partager leur passion » déclarait Rose-Marie Julliard, adjointe à l’action culturelle lors du vernissage. Une soirée partagée aussi avec une exposition créée par des familles méricourtoises et des artistes autour de la lecture et des droits des enfants.
A l’Espace culturel La Gare, 26 peintres exposent leurs travaux. Autodidactes ou pour la plus grande majorité de l’atelier Arts plastiques animé par Eric Gallet, tous les styles sont représentés de l’art abstrait au figuratif. Du dessin au fusain à l’aquarelle, de la peinture à l’huile à l’acrylique, toutes les techniques sont présentes comme les générations.
Mathilde Bosquet, 16 ans, est à l’atelier depuis 10 ans. « Je remarque une certaine évolution de ma technique au regard de mon premier tableau. Et tout ça grâce à Eric. Il m’ a appris à réaliser des perspectives, les dessins, les techniques de peintures ». Face à ses œuvres au fusain, elle explique : « A gauche, c’est un modèle que j’appréciais beaucoup avec une impression de mystère. Le second tableau, c’est quelque chose que j’ai créé. Cela peut paraître bizarre mais c’est le fruit de mon imagination ». Mathilde est fière de partager ce bonheur avec le public. « Lorsque l’on voit les personnes regarder nos tableaux, cela fait plaisir. Je vais poursuivre comme loisir car professionnellement, j’ai d’autres projets plus scientifiques ».
De son côté, André Laurent fréquente l’atelier depuis 7 ans. « Retraité de l’industrie mécanique, j’ai pu m’y mettre à temps plein et donner toute la liberté à la créativité. Ce sont des joies très fortes. Au début on fait des copies d’œuvres et après on a envie de créer, de faire passer du mouvement, du volume, de la lumière, des couleurs ».
En exposant, André essaie de capter au hasard du public et des rencontres, un regard, une réflexion. « C’est important de réussir à transmettre un peu d’émotion et de plaisir ».

Rechercher


AGENDA