Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > La galette dans les paniers des écoles de basket

La galette dans les paniers des écoles de basket

C’est à l’espace sportif Jules Ladoumègue que le choix s’est porté pour les responsables de la fédération de basket de l’Artois afin d’organiser le plateau de la galette.
Un rendez-vous sportif, comme celui de Pâques, qui a pour objectif de rassembler les écoles de basket de l’Artois. Sur les 25 recensées sur ce secteur, dix étaient présentes à Méricourt. « Nous avons accueilli 105 enfants sur les quatre terrains que nous avions préparés salle Tommie Smith. Nos enfants de notre école étaient aussi de la partie » précisait Jackie Hecquet, le président du Méricourt Basket Club.
Les organisateurs de l’Artois avaient tout prévu pour ces rencontres, des friandises aux médailles en passant par la galette des rois et les jus de fruit. Le but, c’est d’amener le plus grand nombre d’écoles sur un même lieu pour se rencontrer, permettre aux enfants qui ne jouent pas en compétition de se connaître et disputer des matchs. Cela permet aussi aux responsables d’observer dans son ensemble l’évolution de ces jeunes joueurs.
« L’école de basket, c’est le vivier d’un club. C’est avant tout la découverte du basket pour ces jeunes qui, pour certains, débutent dès le plus jeune âge. Et même si l’on en perd près de 50 % dès la première année, à Méricourt, beaucoup d’enfants issus de notre école, quelques années plus tard, évoluent dans nos équipes jeunes » affirmait encore le président qui accueille à l’école de basket 22 enfants chaque mercredi. Par des jeux ludiques avec le ballon, les babys découvrent la discipline. Par la suite, ces jeux s’achèvent par une passe précise ou un tir au but. « Au fur et à mesure et avec l’âge, l’apprentissage évolue techniquement avec un travail main droite, main gauche. L’idéal c’est d’être habile des deux mains. On leur inculque les règles et ils assimilent les bases, les fondamentaux individuels » ajoutait Jackie Hecquet tout en animant au micro le plateau de la matinée. Le président aime que ça bouge, à l’image de son club, de ses dix équipes et ses 172 licenciés et dirigeants qui l’anime et de l’école de basket dont il est fier.

Rechercher


AGENDA