Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > "La brique" pose un regard sensible sur la vie des corons

"La brique" pose un regard sensible sur la vie des corons

Guy Alloucherie de la Cie HVDZ (Hendrick Van Der Zee) a grandi dans les corons, un univers façonné par les briques. Dans son spectacle, ce fils de mineur de fonds nous raconte son enfance…
« La brique, c’est un spectacle qui compte beaucoup pour moi et qui parle d’une brique que j’essaie d’interpréter » explique l’auteur à qui, un jour, on a demandé de créer un spectacle sur le patrimoine et le bassin minier.
Après s’être posé la question de savoir ce qu’il y a tout autour qui n’ait jamais autant mis en valeur que certains monuments et autres, « je me suis dit, mais les briques. Elles sont là partout et on ne les voit plus. Nous sommes un territoire de briques. Les maisons sont en briques. Et puis c’est un matériau humble, simple. Le charbon, on en a beaucoup parlé et on a beaucoup de respect pour ce matériau là, mais avec la brique, c’était l’occasion de parler de ce paysage ».
Les briques sont aussi chargées d’histoire avec les mines dont tous les bâtiments étaient construits avec ce matériau. Guy Alloucherie décide alors de créer une fiction parce qu’il était question de théâtre. « Partant de là, je me suis pris pour une brique et j’essaie de me raconter moi, ma vie dans les corons et l’après ».
L’acteur fait partie de cette génération qui a eu l’impression d’être abandonnée de tous. « Je fais partie de ceux qui ne sont pas descendus à la mine et cela a été terrible de ne pas être à la hauteur des parents. Moi, qui ai toujours considéré mon père comme un héros ».
A travers la brique, le spectacle parle de l’histoire de la mine et du vide qu’elle a laissé. De l’histoire des gens qui s’étaient construits sur cet horizon et qui finalement, s’est effondré.
- Publié le 27/11/2017

Rechercher


AGENDA