Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > La Sainte-Barbe rassemble toujours

La Sainte-Barbe rassemble toujours

C’est toujours avec cette même fierté que les mineurs se recueillent à la stèle dominée par la réplique du chevalement du 4/5 sud, au rond-point des droits des enfants. Un moment toujours aussi fort en ce mardi 4 décembre, où mineurs et pompiers étaient côte à côte pour célébrer la Sainte-Barbe.
Après les dépôts de gerbes effectués par Angéla Infantino, André Noël et Ammouh Ouadrou pour la corporation minière et Laurent Ducamp et Alexandre D’Andréa, adjoints, pour la municipalité, un ancien mineur, Vitorrio Mastroianni, a rappelé « les sacrifices et les destins fauchés par le grisou et les autres danger présents dans les entrailles de la terre ».
Bernard Baude évoquait ensuite la Sainte-Barbe « qui nous réunit avec nos amis mineurs, sapeurs-pompiers qui ont su dans leurs activités montrer que c’est ensemble qu’on trouve des solutions ». Le maire faisait remarquer les dangers des métiers de ces deux corporations, marquées par une forte solidarité. Cela l’amenait à avoir un regard sur notre passé, terre des mines et de se poser la question en quoi ce passé peut être utile aujourd’hui pour inventer demain.
Cette cérémonie se déroulant sur un rond-point, Bernard Baude ne pouvait pas taire l’actualité du moment, avec des blocages, des mouvements, quelques fois dramatiques.
Il s’interrogeait, sur ce rond-point des droits des enfants, comme tout adultes, parents, grands-parents…, sur l’avenir que l’on propose à nos enfants, petits-enfants.
« Oui, la question environnementale et écologique est posée. Mais cela ne doit pas se faire au détriment de la vie quotidienne des travailleurs, retraités, demandeurs d’emploi… » soulevait le maire. La Sainte-Barbe a réussi à unir des corporations venues de pays étrangers, des pompiers qui ensemble, sauvaient des vies. « Que ce jour de la Sainte-Barbe puisse être aussi un appel pour être écouté, un appel à l’urgence de démocratie. Qu’elle soit utile dans ce sens là et c’est tout un symbole, d’être réuni au rond-point des droits des enfants pour fêter la patronne ».
Après La marche du mineur par l’harmonie municipale, mineurs, pompiers, musiciens, élus et méricourtois ont partagé ensemble le briquet offert à La Gare.
- Publié le 07/12/2018

Rechercher


AGENDA