Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Jobs d’été : les jeunes contribuent à embellir leur ville

Jobs d’été : les jeunes contribuent à embellir leur ville

De nombreux projets motivent les jeunes à travailler pendant leurs vacances, soit pour financer leurs études, passer le BAFA, payer le permis de conduire ou tout simplement se faire de l’argent de poche. Depuis quatre ans, la ville propose des jobs d’été qui font leur bonheur.
Jusqu’au 12 août, deux sessions de 10 jours permettront à de jeunes Méricourtois, âgés de 17 à 23 ans, de travailler pour la mairie. Après avoir postulé par une lettre de motivation et un CV adressés à Monsieur le maire (pour plus d’infos, s’adresser au Point Information Jeunesse), quatorze candidatures ont été retenues avec pour objectif, de donner une chance à tous. « C’est un dispositif qui offre aux jeunes de Méricourt une première expérience professionnelle tout en leur permettant de financer un projet qu’ils ont au fond d’eux même » souligne Amar Rezzik, animateur jeunesse qui les encadre sur le terrain.
Une première expérience pour Maxime, étudiant au lycée Picasso. « Cet argent va me servir pour passer mon BAFA et travailler avec les enfants l’année prochaine ». Etudiant également, Thomas a toujours eu l’envie de travailler et n’avait rien à faire pendant les vacances. « Ici, on travaille pour embellir sa ville. Après, ce que je vais gagner je verrai ensuite comment je vais l’utiliser ».
L’essentiel des jobs de cet été sont axés sur des travaux de peinture. « Pour ce premier chantier de juillet, sept personnes vont évoluer en travaux de remise en couleur sur le mobilier urbain. Dans un premier temps, ce sont les barrières de protection des trottoirs qui reçoivent un vrai lifting. Les jeunes redonneront aussi du peps et de la couleur sur les espaces de jeux (Marelle, jeux de l’oie…) au sol dans les cours des écoles » explique Amar. « Des chantiers qui vont permettre aussi de leur faire connaître les rythmes de travail d’une entreprise, donc se lever le matin et avoir une charge de travail pour la journée ».
Pour permettre aux jeunes de se projeter et s’organiser, des plannings sur la semaine et des horaires sont établis. Ce premier groupe, constitué de sept jeunes étudiants, contribue aux travaux municipaux sur la base de 35 heures par semaine. En début de session, ils ont été reçus par la direction technique des services et des agents qui leur ont apporté leur expérience professionnelle et un certain savoir-faire.
Ces jeunes travaillent donc dans les rues de la commune jusqu’au 29 juillet et sept autres prendront le relais sur les chantiers du 1er au 12 août.
- Publié le 21/07/2016

"Prouver que la jeunesse est motivée"

Priscilla, à la recherche d’un emploi, a postulé un peu partout dans les mairies, les CCAS etc. « La mairie m’a convoquée et j’ai commencé lundi (18 juillet) ». De son côté, Mylène qui vient de décrocher son Bac ES, avait effectué les mêmes démarches. « Comme je souhaite poursuivre vers une licence de l’éducation, ce travail va m’aider à financer la suite de mes études et aussi le permis ».
Toutes les deux sont fières de contribuer à l’entretien de leur ville, « on la rend plus belle et les habitants vont se rendre compte que les jeunes sont motivés au travail ». Les jeunes qui ne se connaissaient pas avant travaillent chaque jour côte à côte, « Il règne une bonne entente et tout le monde s’entraide pour finir le travail. On apprend aussi à se connaître et l’ambiance est sympa ».

Portfolio

Rechercher


AGENDA