Accueil du site > 6. Méricourt Loisirs > Cours de polonais > Inquiets, les riverains de la cité Guppy rassurés

Inquiets, les riverains de la cité Guppy rassurés

Après la médiathèque, le collectif de 23 logements et la micro-crèche, l’écoquartier va se développer sur les 7 hectares disponibles. Une nouvelle phase est en cours et les futures voiries et chemins se dessinent depuis la médiathèque jusque la cité Guppy.
Construite vers les années 70, cette dernière va connaître l’ouverture de sa première impasse et l’arrivée de nouveaux logements suscitant de légitimes interrogations des riverains.
Avec les responsables du projet, le maire, Bernard Baude a rencontré les citoyens concernés. « Ce sont des réunions qui ont débuté depuis deux ans et comme les travaux redémarrent, l’idée c’est de réexpliquer les choses » affirmait Odile Guerrier, paysagiste et maître d’œuvre qui était accompagnée de David Devaux du bureau d’études Bérim et Aline Devinck de Territoires 62.
Les terrains de l’écoquartier sont plus hauts que la cité existante. Un mur de soutènement sera construit au fond des jardins, de 0,80 m à 1,90 m de haut selon le dénivelé.
« Notre crainte est venue des murs de soutènement qui vont presque venir en mitoyenneté. J’étais inquiet sur un éventuel glissement et que ces murs tombent chez nous. Ce matin, on nous a présenté ce mur qui sera en forme de L pour justement retenir le terrain » évoquait Guillaume Wibaut qui en aura un d’une hauteur d’1,80 m au bout de son jardin.
Pour Christophe Dézandré, habitant l’impasse, le problème, ce n’est pas l’écoquartier, « mais simplement le vis à vis de nos jardins avec les futurs voisins. Les terrains sont plus hauts, quelle vue aura t-on dans nos jardins ? Les futures maisons auront-elles des étages ? On voudrait conserver notre intimité ».
Odile Guerrier a rassuré les riverains en affirmant que les nouvelles constructions ne domineront pas les habitations existantes grâce à une implantation imposée en front de rue, « pour laisser un jardin généreux qui fera tampon avec ceux de la cité Guppy. Le haut du mur sera protégé par une clôture doublée d’une haie qui servira de brise vue ».
Les éléments en béton armé pour réaliser le mur de soutènement sont arrivés et les travaux devraient débuter en ce début décembre.

Portfolio

Rechercher


AGENDA