Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Ils ont donné de leur souffle pour aider à vaincre la mucoviscidose

Ils ont donné de leur souffle pour aider à vaincre la mucoviscidose

La 11e édition des foulées de l’avenir organisées par le service municipal des sports a connu une belle affluence pour les virades de l’espoir.
Plus de deux cents coureurs s’étaient inscrits sur les quatre épreuves empruntant un parcours nature autour du terril. Une cinquantaine de marcheurs s’était associé à l’événement pour une randonnée d’une dizaine de kilomètres. Avant le départ du 7 et 13 km, un moment d’émotion était perceptible parmi les concurrents lorsqu’une vingtaine d’adhérents du jogging cross de Bully les Mines, tee-shirt blanc floqué de l’inscription « courir en souvenir de toi Jérem », s’est élancée sur la piste Jesse Owens. « Jérémie était adhérent du jogging cross. Il est décédé de façon soudaine au début du mois de septembre à 34 ans. Marié à Angélique, il était papa de Maxime, un petit garçon de 5 ans » déclarait Laurent Berthelin président du club de Bully.
« On voulait rendre hommage à Jérémie et à sa famille. C’est pour cela que nous sommes venus à Méricourt et pour participer aussi à la lutte contre la mucoviscidose ».Après le départ donné par Maryse Blaise adjointe aux sports, les athlètes se sont lancés à l’assaut du terril. El Hassane Bouknari terminait sans problème le 6,5 km en 23’ 49’’. Pour sa part, Thierry Mathissart de l’USA Liévin s’emparait du 13 km en 47’ 11’’. « C’est parti tranquille puis j’ai attaqué après le premier tour avec Samir (Laabnas) qui a bien accroché à une cinquantaine de mètres derrière moi. Dans le dernier tour, j’ai réussi à en remettre une bonne couche pour finir 150 mètres devant » soulignait le vainqueur à son arrivée.
« C’est un beau parcours, on ne monte pas tout en haut du terril, c’est sur trois paliers, mais il y a pas mal de petites relances qui, à force, font mal aux jambes ».
Chez les plus jeunes, Vivien Beuselinck de l’AC Achicourt a enlevé le 3 km en 11’ 09’’ et Hugo Campagne de Bully le 1,5 km en 6’19. Après l’effort, restauration, tombola et récompenses attendaient les coureurs félicités et remerciés par les bénévoles du comité départemental de lutte et de soutien contre la mucoviscidose et Odile Thébault, responsable du développement des manifestations nationales de l’association Vaincre la mucoviscidose.
« Cette année, j’ai choisi de suivre les virades du Pas-de-Calais. Ici à Méricourt, je suis frappée de voir une telle participation. Les gens ont envie d’être solidaires et ce que j’aime beaucoup, c’est le côté bon enfant » a t-elle déclaré.


- 24 000 euros pour Vaincre la mucoviscidose
Le mercredi 10 octobre, le comité départemental de lutte et de soutien contre la mucoviscidose a remis un chèque de 24 000 euros à l’association « Vaincre la mucoviscidose ». Fruit de la virade de l’espoir de septembre.
Marcel Humez, président du comité départemental, a remercié les nombreux bénévoles, représentants d’associations et autres partenaires qui ont œuvré pour la virade de l’espoir. Le président a ensuite évoqué les troubles respiratoires et digestifs très lourds que provoque cette maladie génétique qui touche 6000 patients en France et plus de 400 dans la région du Nord-Pas-de-Calais. Il a aussi mis l’accent sur l’action commune et déterminante avec l’association nationale qui a permis d’importantes avancées dans les domaines médical, scientifique et social.
« Il faut apporter les moyens financiers aux chercheurs et l’espoir aux patients et à leurs familles pour aller demain, vers la guérison » terminait Marcel Humez. Et pour cela il faut poursuivre le combat engagé par l’association nationale depuis 1965. « Nous sommes entrain de passer de la recherche fondamentale à la recherche clinique. C’est à dire que, grâce à cette recherche fondamentale, maintenant globalement trois axes d’efforts principaux nous permettent d’espérer des lendemains beaucoup plus positifs. Nous avons l’espoir au cœur et nous sommes certains qu’un jour nous la vaincrons, cette mucoviscidose » rassurait François Fallouey, délégué territorial du Nord-Pas-de-Calais. « Il faut continuer la lutte avec des gens qui informent, qui sensibilisent, qui soient présents aux côtés des familles. Oui on a besoin de bénévoles, on a besoin de cette France généreuse et de terrain ». Généreuse comme l’a été la virade de Méricourt, la plus ancienne du Nord-Pas-de-Calais. « C’est celle qui me surprend le plus, parce qu’on a l’impression que c’est une cité entière qui est derrière cette virade pour aider à lutter contre l’inacceptable » selon le délégué territorial. Et Olivier Lelieux, adjoint au maire, a tiré « un grand coup de chapeau à la trentaine de bénévoles du comité départemental et son président qui, depuis plus de 20 ans, sensibilisent les populations en organisant de grands rassemblements populaires. Merci à tous et aux donateurs. Malgré la crise, la solidarité est là ».

Rechercher


AGENDA