Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Ils ont déjà fait un bout de chemin ensemble

Ils ont déjà fait un bout de chemin ensemble

Et ce n’est pas fini pour le collectif « Faisons un bout de chemin ensemble ». Après avoir fait ses premiers pas dans l’aménagement du chemin du Bossu, le groupe d’habitants poursuit sa route dans cette aventure citoyenne autour du projet de construire un maillage urbain dit en « mode doux ».
« L’idée est venue au regard des espaces relativement libres à Méricourt et avec un environnement privilégié autour du terril. De surcroît, le chemin du Bossu est un chemin qui est extrêmement emprunté par les habitants de la cité d’Artois pour regagner le centre ville, mais aussi par les collégiens d’Henri Wallon. Il était donc bienvenu d’aménager ce chemin » explique Alain Durand, un des membres du collectif.
Un collectif d’habitants composé de personnes tirées au sort sur la liste électorale et que d’autres Méricourtois ont rejoint spontanément. « Afin que chacun soit concerné quelque soit le lieu de Méricourt où il habite et puisse s’exprimer, apporter ses idées pour redonner le goût à tous de se balader, de découvrir des espaces de vie agréables près de chez soi » déclare Olivier Lelieux, adjoint au maire.
Et si le projet citoyen aborde un maillage urbain à l’échelle de la commune, il fallait donc bien choisir un premier chemin. « L’avantage de celui du Bossu, c’est qu’il pouvait être aménagé sans être perturbé par la circulation automobile. Et il y a avait des réalisations possibles très rapidement » reprend Alain Durand.
Effectivement, le lundi 16 septembre en fin d’après-midi, les membres du collectif ont constaté sur le terrain que l’aménagement est en cours. A souligner que le conseil municipal a laissé champ libre au groupe. « C’est en quelque sorte la garantie de la réussite de ce collectif. Car organiser un espace urbain, cela ne s’improvise pas comme ça. C’est une démarche où le conseil municipal a compris que travaillant pour les habitants, il doit travailler avec les habitants ».
De cet espace relativement libre et avec un bel environnement, rien de tel que d’en faire un milieu éducatif et à partir de là, de jouer la carte de la démocratie participative au niveau de la jeunesse. Ainsi cet été, les enfants des accueils de loisirs ont porté une réflexion sur le projet. « En juillet, les 6/7 ans ont travaillé pour valoriser ce chemin en rêvant d’y installer des jeux tout en pensant à des endroits de repos pour les personnes âgées sur l’espace situé près de l’EHPAD. Les plus grands, 11/15 ans, se sont intéressés aux aménagements déjà effectués autour du terril pour y apporter des bancs, des tables de pique nique, y créer un petit parc avec des fleurs et installer des panneaux expliquant l’histoire du terril, la faune, la flore… » soulignait Piernella Skrzypczyk directrice de centres et qui présentait les panneaux et maquettes réalisés par les enfants. Un travail de réflexion qui pourrait se poursuivre avec le collectif et dans le cadre de la semaine bleue, avec les seniors.
Ensemble, les habitants vont poursuivre le projet par l’aménagement d’une haie tout le long de ce chemin. « C’est toute une démarche éducative qui peut être mise en place et partagée avec les enfants de manière aussi, à les éduquer sur la flore locale » termine Alain Durand.
- Pour plus de renseignements ou intégrer le collectif, contacter Sophie Mollet au 03 21 69 92 92 ou par mail : sophie.mollet@mairie-mericourt.fr

http://www.mairie-mericourt.fr/IMG/…

Rechercher


AGENDA