Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Il y a 98 ans, un armistice mettait fin à la Grande Guerre

Il y a 98 ans, un armistice mettait fin à la Grande Guerre

Cela fait fait 98 ans que l’armistice du 11 novembre 1918 était signé pour mettre un terme à la première guerre mondiale. Ce vendredi 11 novembre, cette journée a été commémorée au cimetière puis au monument aux morts de la ville.

La cérémonie a commencé au cimetière par un premier dépôt de gerbes au cénotaphe 14/18 par Marianne Lenne, adjointe et José Pringarbe, conseiller municipal. Les tombes soviétiques ont ensuite été fleuries par Rose-Marie Julliard, adjointe et Christophe Delcuse conseiller.
La commémoration s’est ensuite poursuivie au monument aux morts de la ville où des gerbes furent déposées au nom des Anciens combattants et prisonniers de guerre par Guy Blanc, des Gardes d’honneur de Lorette par Hervé et Thierry Urbaniak, de la Municipalité par Latifa Aït Abderrafii, adjointe et Jérôme Fleurant conseiller et au nom du collège Henri Wallon par trois élèves.
Après le recueillement, les deux collégiennes, Rosa et Laura ont procédé à la lecture de la Lettre du poilu du 25 mars 1916, deux semaines après la bataille de Verdun. Patricia Hochedez, maîtresse de cérémonie, procédait ensuite à la lecture du message du secrétaire d’Etat aux anciens combattants.
Alain Durand, au nom de l’association Les Amis de Méricourt, a évoqué l’année 1916, « Après deux années d’une guerre nourrie de cruelles désillusions, il y a 100 ans, les états majors sont porteurs d’une autre stratégie… Mais contrairement aux attentes de ces choix stratégiques et hasardeux, les hommes continuent de mourir en masse : 700 000 d’entre eux perdent la vie sur ces fronts ».

Hommage aux Méricourtois tombés en 1916

Cette année là, on meurt aussi dans notre région et les poilus qui ont assumé plus que leur devoir, ont le moral affecté. Quand aux soldats de Méricourt, on en compte 28 de plus inscrits sur le monument. Anne-Marie Lallart et Francine Armand de l’association Les Amis de Méricourt ont rendu hommage à ces jeunes hommes âgés de 20 à 36 ans, tombés pour nombre d’entre eux sur les fronts de la Meuse et de la Somme.
Guy Blanc, président des ACPG, a poursuivi par la lecture du message de l’Union française des associations d’anciens combattants et veuves de guerre. « En ce 98e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, la France commémore également le 100e anniversaire de la bataille de Verdun et des combats de la Somme… Les hommes vont se livrer à des combats confus, acharnés. Ils se sont tous battus pour un idéal de paix et de liberté. L’UFAC invite toutes les générations et spécialement la jeunesse, à œuvrer pour un monde plus juste et plus solidaire ».
Enfin, le Maire a rappelé que « la guerre n’était pas un jeu. 14/18 devait être la der des der » et Bernard Baude de s’adresser aux collégiens : « Soyez les ambassadeurs de la paix ».
- Publié le 14/11/2016

Rechercher


AGENDA