Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > « Ici et là », Richard Marcziniak expose ses toiles

« Ici et là », Richard Marcziniak expose ses toiles

Parti dans la Creuse depuis 5 ans, Richard Marcziniak y a poursuivi sa passion pour la peinture. L’artiste, qui est aussi le président de l’Atelier International d’Artistes Plasticiens (AIAP), a déjà participé à de nombreuses expositions collectives internationales en France et à l’étranger. N’oubliant pas sa terre natale, il est revenu pour exposer seul, au nouveau Centre social d’éducation populaire de Méricourt « Ici et là ».
Ce samedi 28 septembre, l’artiste peintre était présent dans l’Agora de l’établissement pour le vernissage et présenter ses œuvres. « J’ai fait une exposition durant tout l’été qui s’appelait "Creuse". Lorsque j’ai su que j’étais invité à exposer à Méricourt, j’ai fait quelques nouvelles toiles inspirées de paysages nordistes » explique Richard Marcziniak qui ne se revendique pas être un peintre de paysages, mais plutôt un peintre de la nature. « Lorsque je peins un paysage, je suis le paysage, c’est le souffle, c’est l’eau qui tombe sur moi… ».
Loin de faire du pittoresque, l’artiste essaie de regarder ce qu’il y a à l’intérieur d’un paysage, de regarder à travers l’eau, comment elle passe, elle coule, comment le vent se faufile dans les frondaisons… C’est cela qu’il souhaite exprimer.
« Depuis que j’habite la Creuse, la nature me marque énormément parce que je vais tout le temps chercher un questionnement dans la nature, dans notre environnement ».
« Ici et là » propose aux visiteurs des peintures à l’huile comme des aquarelles parce l’artiste aime bien avoir plusieurs moyens d’expressions. « L’aquarelle, c’est quelque chose de fluide, de rapide et de lent en même temps parce qu’il faut attendre que ça sèche. Et la peinture à l’huile, c’est la même chose mais à un autre niveau. Ce sont deux techniques différentes mais dans lesquelles je me sens bien ».

Aquarelles et peintures à l’huile

Rien n’est décidé à l’avance, mais Richard reconnaît faire de l’aquarelle plus souvent l’hiver parce que les choses sont plus petites et l’hiver on s’enferme un peu. « Mais dès qu’arrive le printemps, j’ai besoin d’espace et de faire des grandes toiles à l’huile ».
« Ici et là » est une production récente. Les toiles datent de cette année avec quelques-unes de 2018 et 2017. Cette exposition prendra le chemin de Rouen en début 2020, mais Richard Marcziniak a déjà d’autres idées en tête, notamment avec l’AIAP. « Des projets où l’on va investir une maison à Gentioux, puisque que l’AIAP y a son siège social, et qui fera le lien entre le musée Rebeyrolle et la cité internationale de la tapisserie ».
Des peintres importants au niveau européens seront invités par l’AIAP. « Notre devise, c’est l’art de la rencontre et la rencontre de l’art. Et inversement, alors plus on aura de lieux où l’Atelier International d’Artistes Plasticiens peut travailler et s’intégrer, mieux ce sera ».
L’atelier souhaite se développer encore et entretient déjà de bonnes relations avec la Pologne, la Roumanie, l’Ukraine, la France, et notamment Méricourt.
Au travers de ses oeuvres, Richard Marcziniak traduit ses émotions dans un langage pictural abstrait en fonction de la lumière, de la couleur, des formes… Chacun y perçoit ce qu’il ressent en toute liberté.
L’exposition « Ici et là » est visible jusqu’au mardi 30 décembre, du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00, au Centre social d’éducation populaire, rue de la Gare à Méricourt. Entrée libre. Renseignement au 03 21 74 65 40.
- Publié le 01/10/2019

Rechercher


AGENDA