Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Evelyne et Bruno Hourdain, un couple en or

Evelyne et Bruno Hourdain, un couple en or

Samedi 8 juillet, Bernard Baude a accueilli en mairie Evelyne et Bruno Hourdain venus célébrer leurs noces d’or.
Le maire a retracé la vie du couple qui a débuté à Hénin pour Evelyne, née Gournay, le 17 Août 1947 avec un papa charpentier. A 17 ans, certificat d’étude et CAP de sténo-dactylo en poche, elle quitte l’école pour être employée de maison. « Puis, je suis devenue caissière-gondolière chez Noreco à Sallaumines et en 1967, j’ai arrêté pour élever ma fille ».
Bruno Hourdain est né le 8 Février 1946 à Rouvroy dans une famille de mineur. « Une famille modeste mais au grand cœur. Vous étiez l’aîné d’une famille de 7 enfants et vos parents ont adopté un ami d’un de vos frères » souligne le maire. A 14 ans, Bruno quitte l’école pour entrer comme apprenti dans le bâtiment. « J’avais décidé d’aider ma famille en travaillant. Mais à 17 ans, je suis retourné à l’école et j’ai obtenu un diplôme de coffreur-boiseur-charpentier ». Il travaillera dans plusieurs entreprises et devient chef d’équipe à 25 ans, et chef de chantier cinq ans plus tard. Bruno se spécialise ensuite dans la fumisterie et part travailler à l’étranger (Italie, Allemagne, Belgique, Hollande, Suisse etc.) avec des absences variant entre un mois et demi à deux mois sans rentrer. C’est en 2004, qu’il prend sa retraite après 44 années d’activité.

Rencontre chez un ami commun

Résidant à Billy-Montigny, Bruno se rendait chez le voisin qui était un ami commun, et Evelyne s’y trouvait également. Très jeunes l’un et l’autre, ils ont souhaité attendre un peu avant de reprendre contact quelques années plus tard pour unir leurs destinées le 6 juillet 1967.
Le couple décide de fonder une famille et leur fille Isabelle voit le jour en 1968, puis Grégory en 1975. Aujourd’hui, trois petits-enfants viennent les combler de bonheur. Grand sportif et très actif, Bruno entretient sa forme, s’adonne à la plongée sous marine, et se trouve être un fidèle dirigeant depuis de nombreuses années au club de foot de Fouquières.
De son côté, Evelyne, qui s’était engagée dans la vie municipale comme conseillère durant une quinzaine d’années aux côtés de Léandre Létoquart, trouvait encore le temps d’accompagner son fils au judo (il a été champion de France) et au football. « Vous avez d’ailleurs remplacé l’entraîneur à une époque et fait monter de division par deux fois votre équipe ».
- Publié le 13/07/2017

Portfolio

Rechercher


AGENDA