Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Entretenir la mémoire et rester vigilant

Entretenir la mémoire et rester vigilant

La journée nationale de la déportation a été célébrée le dimanche 24 avril. Pour ce 71e anniversaire et cette journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, une gerbe a été déposée au pied du monument aux morts de la ville.
En présence des drapeaux des organisations, des représentants des associations patriotiques, des élus et de la population, et après le dépôt de gerbe par Janina Balcerek et Fabrice Planque, conseillers municipaux, Alain Durand, membre de la fondation pour la mémoire de la déportation s’est adressé à l’assistance. Du procès de Nuremberg s’appuyant sur des témoignages accablants à l’ouvrage « Déportation et génocide » où l’historien Thomas Fontaine rappelle comment Joseph Kessel, le co-auteur du chant des partisans, soulige la puissante évocation d’une réalité criminelle dans les camps de concentration, Alain Durand a rappelé les atrocités de la barbarie nazie dans les camps de Dachau, Ravensbruck, Buchenwald, Mathausen. « Ainsi Nuremberg et les procès qui vont suivre sont autant d’étapes dans l’affirmation des droits… ». Et de conclure : « Pour chacun d’entre nous, cette volonté demeure de réaffirmer notre attachement au respect de la vie et de la liberté. C’est le chemin tracé par ceux auxquels nous rendons hommage aujourd’hui ».
Une journée particulière où l’histoire s’impose à nous et le maire, Bernard Baude reste convaincu que l’engagement de l’acte citoyen doit rester sincère, avec des volontés éducatives, pédagogiques et surtout humaines pour partager l’histoire et entretenir notre mémoire avivant perpétuellement notre vigilance.
La Marseillaise, l’Hymne Polonais et le chant des marais ont mis un terme à cette cérémonie du souvenir.
- Publié le 25/04/2016

Portfolio

Rechercher


AGENDA