Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Encore dans les mémoires 69 ans après

Encore dans les mémoires 69 ans après

Le 69e anniversaire de la capitulation des armées du IIIe Reich a été commémoré le 8 Mai. Le défilé a emprunté dès le départ la rue du 8 mai 1945 pour se rendre au cimetière où Josiane Lefebvre et Colette Vanlande ont déposé la première gerbe à la stèle des médaillés du travail.
Pour la municipalité, Dominique Michaux et Jérôme Fleurant ont fleuri le cénotaphe 14/18 et Janina Balcerek et Olivier Lelieux les tombes soviétiques.
Le cortège a ensuite repris le chemin vers le monument aux morts où les élus, les représentants des associations patriotiques et la population ont rendu hommage à tous ceux qui ont su résister et dire non à la barbarie.
Après les dépôts de gerbes par Guy Blanc et Claude Ledru pour les Anciens Combattants et Céline De Poorter et José Pringarbe pour la Ville, le président de l’association locale des Anciens Combattants a donné lecture du message de l’UFAC.
Pour terminer, Olivier Lelieux, premier adjoint, a rappelé que le 8 Mai 1945, les peuples d’Europe goûtaient enfin à la liberté retrouvée après les années noires passées sous le joug hitlérien. « La monstruosité des camps, la répression, la tyrannie du nazisme et du fascisme…, tout cela est encore dans les mémoires, et cette mémoire doit être entretenue. Il faut se souvenir que, durant ces terribles années, des femmes et des hommes ont su également redresser la tête et osé dire non à la barbarie. Beaucoup y ont laissé leur vie ».
En leur mémoire, il reste les mots de Lucie Aubrac. Des mots qui résonnent encore comme un appel à savoir se tenir debout : « Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent ».
C’est au centre social Max Pol Fouchet que se sont terminées les cérémonies avec la découverte de l’exposition retraçant les bombardements de la cité des cheminots dans la nuit du 20 au 21 avril 1944.

Rechercher


AGENDA