Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Du nouveau à la Résidence du parc de la Croisette

Du nouveau à la Résidence du parc de la Croisette

Le totem « Patrimoine mondial de l’Unesco » et la maison du projet ont été inaugurés au cœur de la cité du Maroc dont les travaux de rénovation vont bientôt débuter.
La résidence du Parc de la Croisette arbore désormais fièrement son inscription et son appartenance à un patrimoine classé. Un totem répondant à la charte « Bassin minier Patrimoine mondial » a été dévoilé. « Ces panneaux sont une fierté pour les habitants du Pas-de-Calais car ils mettent en lumière notre passé et tout ce que ces hommes et femmes mineurs ont construit » soulignait Cathy Apourceau, présidente de la Mission Bassin minier.
Après ce symbole, c’est un préfabriqué joliment décoré de tags que le maire, Bernard Baude, et les responsables de SIA Habitat ont inauguré. Une maison du projet qui sera un lieu d’échange et de co-création invitant les habitants à dessiner le nouveau visage de leur quartier. Deux jeunes en service civique y prendront leurs quartiers avec pour mission de créer du lien entre bailleur, municipalité et habitants.
« Ce qui est intéressant c’est de travailler à partir des expériences du passé et dans des cités comme celle-ci, c’est bien à partir du passé qu’on va bâtir l’avenir de notre sociéte et surtout celle des habitants » expliquait Marie-Hélène Foubet, directrice générale de SIA Habitat. Et cette maison du projet sera aussi un centre d’information sur les travaux de rénovation thermique des 118 logements qui seront lancés en fin d’année. « Cette réhabilitation thermique est importante pour le pouvoir d’achat parce qu’on va faire baisser les charges des locataires ». Et la directrice de réaffirmer sa satisfaction de voir l’engagement pour le renouveau du Bassin minier.
Un moment important pour Bernard Baude qui soulignait un haut niveau de partanariat avec SIA Habitat. Et parlant d’expériences de rénovations passées comme la dernière à la cité des cheminots, « oui, les travaux ne sont jamais un passage agréable. Mais il est urgent que les locataires y gagnent en facture énergétique, en confort et on va préserver cette belle cité qui est un joyau ». Et le maire de conclure « On veut tout simplement vivre dignement au XXIe siècle ».
- Publié le 01/10/2018

Rechercher


AGENDA